Abdelmadjid Tebboune

Abdelmadjid Tebboune à partir de Béchar : «Je respecte les avis de tous les citoyens, qui sont pour ou contre les élections »

En meeting populaire à Béchar, le candidat, Abdelmadjid Tebboune, a fait, hier, un discours autour de “la révision de la Constitution», «la révision de la loi électorale» promettant à cette occasion de «faire passer le flambeau aux jeunes générations», a-t-il dit.

Rappelant alors qu’il était jeune diplômé de l’Ecole nationale d’administration (ENA), l’ex-premier ministre dira «j’avais occupé mon premier poste dans cette wilaya (Béchar) : Ndlr», dans son second meeting de la campagne électorale de la présidentielle du 12 décembre prochain. Le candidat Tebboune s’est engagé, hier, s’il venait à être élu « à procéder à l’amendement de la Constitution» en vue d’introduire, précise-t-il «des lois pour répondre aux exigences du Mouvement populaire» et aussi, dira-t-il «pour éviter la dérive d’une gouvernance individuelle et de surpasser la vision économique actuelle qui est basée sur l’exclusion d’une partie aux dépens d’une autre » a-t-il lancé. Promettant aussi de procéder à la révision de la loi électorale, il s’est engagé également à « conférer de l’intégrité et de la transparence dans la mise en œuvre des principes de démocratie » afin, a-t-il poursuivi « de ne pas refaire les erreurs de passé ». Tebboune a rappelé à plusieurs reprises l’importance de participer activement à la prochaine élection du 12 décembre prochain, qu’il estime «primordiale» pour éviter, selon lui «les dérapages et les risques d’une période de transition», tout en se disant respecter, a-t-il ajouté «les avis de tous les citoyens qui sont pour ou contre les élections »a-t-il souligné. Apres avoir asséné un lourd réquisitoire contre le «détournement de l’argent et la corruption», l’ex-ministre de l’Habitat s’est engagé à poursuivre «la lutte contre la dilapidation» de l’argent public et «la protection» de ce dernier, ainsi que «les droits de chaque citoyen». Dans le même contexte, il a appelé à la nécessité de créer des projets touristiques dans le Sud, notamment dans la wilaya de Béchar, qui offre de nombreuses possibilités pour le développement socioéconomique de la région. Et c’est à partir de Béchar que le candidat Tebboune a promis de règler «les problèmes de l’eau, du gaz, de l’électricité, des routes» dont souffre cette ville ainsi que d’autres wilayas du pays. Il dira, sur les universitaires et les diplômés sans emplois, que «pour un pays qui forme annuellement près de 150 000 diplômés universitaires, c’est honteux de voir qu’il est dans l’incapacité de les recruter dans les différents secteurs de leurs spécialités». Abdelmadjid Tebboune a été également dans l’après-midi d’hier à Naâma où il a animé un meeting populaire et selon son agenda de campagne, le candidat observera une pause durant la journée de mercredi, avant de reprendre le périple de sa campagne électorale, jeudi, pour se rendre à l’Est du pays, afin d’animer des meetings à Constantine , à 11 heures puis à Batna, dans l’après-midi, à 15 heures.
Hamid Mecheri