MCA

À une semaine de son match face au TP Mazembe : Le MCA perd les services de Hachoud et Amada

Aune semaine du fatidique rendez-vous contre le TP Mazembe dans le cadre de la troisième journée de la Ligue des champions africaine, l’infirmerie du MCA actuellement en stage en France ne désemplit pas. Cette fois, le vieux club de la capitale prend un coup dur après les blessures de deux cadres de son effectif. Il s’agit du capitaine Hachoud et du milieu de terrain, le malgache Amada.
Le premier nommé s’est blessé à la cheville lors de la deuxième séance d’entraînement de dimanche. Une blessure qui devrait l’éloigner du dernier match amical livré par les Mouloudéens hier contre Bordeaux, un match intervenant deux jours avant la clôture du stage de Vichy.
Pis, les craintes des Mouloudéens sont très sérieuses au sujet d’une éventuelle absence de Hachoud contre le TP Mazembe, sachant que l’autre arrière droit de l’équipe, qui n’est autre que la nouvelle recrue Islam Arous, est indisponible à cause d’une blessure au dos qui l’a contraint tout simplement de rater le stage français.
Pour sa part, le Malgache souffre d’une lésion au ménisque. Amada a lui aussi déclaré forfait pour Bordeaux et a de très minces chances pour être de la partie face au TP Mazembe. Coup dur pour le doyen des clubs algériens qui va devoir se passer des services d’Ibrahim Amada.
Ce dernier s’est blessé au genou et même s’il avait rassuré le staff samedi passé, sa blessure s’est avérée plus sérieuse que prévu. En effet, au départ tout le monde a poussé un ouf de soulagement, mais finalement il s’avère que c’est plus sérieux que prévu.
D’après les échos en provenance de France, le joueur souffrirait d’une lésion au ménisque et par conséquent, il doit observer une période de repos total d’une dizaine de jours.
Un coup dur pour le milieu mouloudéen mais aussi pour le staff technique car Amada affichait une très belle forme depuis l’entame du stage de préparation et on misait beaucoup sur lui pour faire de belles choses, notamment en Ligue des champions. Avec cette blessure, les choses ont changé.
C’est ce qui explique le fait que le joueur n’ait plus le moral. Le moins que l’on puisse dire par rapport à cette situation, c’est que l’international malgache était abattu en apprenant la nouvelle. En effet, il ne s’attendait pas à rater le match face à Bordeaux mais surtout le match deLligue des champions qui est le plus important. Il doit maintenant rester au repos et suivre des soins intensifs.
Le joueur s’est immédiatement mis aux soins. Le coach mouloudéen, Bernard Casoni, lui, est appelé à trouver des solutions de rechange.
H. S.