53e anniversaire de la police : que de chemin parcouru !

Le traditionnel forum du quotidien «El-Moudjahid» a été consacré, hier mardi, à la célébration du 53e anniversaire de la Police, coïncidant annuellement avec le 22 juillet, date de création de la Police algérienne. L’occasion aura été offerte par une pléiade de responsables, d’éléments de la Sûreté nationale et dans la sérénité de commémorer, ensemble, l’évènement, avec le soutien marqué de l’association «Machaâl Echahid», et de faire le point de ce qu’a été le corps jusqu’à l’heure d’aujourd’hui. Parmi les points forts de cette commémoration, l’émotion était à son comble pour rendre un hommage appuyé à Salah Nouasri, contrôleur principal et chef de la sûreté d’Oran, qui vient d’être récipiendaire du prix du meilleur policier arabe, retenu, à ce titre, par le secrétariat général du Conseil des ministres arabes de l’Intérieur, eu égard «à ses efforts exceptionnels dans le domaine sécuritaire». Avec ce titre, la Police algérienne est distinguée pour la quatrième fois consécutive du prix du meilleur policier arabe. Auparavant, la cérémonie a été inaugurée par la lecture de la fatiha du Coran et l’écoute de l’hymne national. Les organisateurs ont également observé une minute de silence à la mémoire des martyrs du devoir national, notamment les militaires tombés, récemment, au champ d’honneur à Aïn-Defla. L’expérience algérienne est très sollicitée, et l’Algérie est à l’avant-garde en matière de maintien de l’ordre, selon ce qui a été affirmé par les différents conférenciers. Ainsi, le commissaire divisionnaire et directeur du Musée central de la Sûreté nationale, Abdelkrim Chawki, a fait, quoiqu’en une trentaine de minutes, un rappel succinct sur l’histoire de la Police algérienne, remontant jusqu’à l’époque numide (209 Avant J-C), et expliquant que ce corps s’est développé avec le développement de l’Algérie. Plus près, le commissaire divisionnaire s’est arrêté sur la création des «comités populaires» conséquemment aux décisions adoptées, lors du Congrès de la Soummam en 1956, la formation de quatre contingents à la Faculté de Police du Caire (Égypte) en 1958, mais aussi l’ouverture de l’École de Police de Soumâa (Blida) en 1969, et celle de Châteauneuf (Alger) en 1971.
La Police algérienne est passée par cinq étapes, a encore déclaré le responsable, distinguant tour à tour l’étape de la création de la GDCN (1962-1965), celle du développement (1965-1977), de la continuité (1977-1995), du progrès et de la lutte contre le terrorisme (1995-2010) et celle actuelle de la modernisation. Lui succédant à la tribune, Amar Laroum, commissaire principal et président de la cellule de communication et de presse de la DGSN, a axé son intervention sur la politique engagée par les actuels responsables de la DGSN, dont le général major Abdelghani El-Hamel, consistant, a-t-il indiqué, en une nouvelle dynamique basée sur des paramètres scientifiques et académiques. Le commissaire principal, Amar Laroum, a insisté lors de son intervention sur la relation qui lie le corps de sécurité au mouvement associatif de la société civile. De même, il n’a pas manqué de rappeler les missions dévolues à ce corps, dont le respect de l’ordre, la sécurité et la santé, publics, ainsi que la tranquillité, l’environnement, etc. La Police algérienne est formée par la crème de l’élite nationale, et s’est engagée dans une politique d’ouverture en direction de la société civile, a soutenu le conférencier indiquant à l’appui la mise en marche du site internet de la DGSN en 2012, l’institution du forum de la Police dès le 13 février 2013 et enfin la communication via le facebook et twitter, durant 2014. «Nous œuvrons à la promotion des libertés», a-t-il assuré. La date du 22 juillet correspondant au double anniversaire de la création de la Sûreté nationale et de la Journée nationale de la Police. Elle a été instituée, pour la première fois, en 1968.
Mohamed Djamel

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>