ZEGHDARP5

ZEGHDAR MET LA PRESSION SUR L’ANIREF : « Des zones industrielles avant fin 2022 »

Le ministre de l’Industrie, Ahmed Zeghdar a mis l’accent mardi sur la nécessité d’accélérer la cadence de réalisation des projets des zones industrielles (Z.I) dans certaines wilayas en vue de les réceptionner avant la fin de l’année en cours, a indiqué un communiqué du ministère.

Le ministre a présidé une réunion, au siège de son département ministériel, avec les responsables de l’Agence nationale d’intermédiation et de régulation foncière (ANIREF) chargée de la réalisation et de l’aménagement de six nouvelles zones industrielles dans certaines wilayas du pays, ajoute la même source.
Lors de cette réunion, Zeghdar s’est enquis de la situation des zones industrielles de Boumerdès, Bejaïa, Tlemcen, Ghardaïa, Sidi Bel Abbès et Médéa qui devront fournir 775 hectares de foncier destiné à l’investissement.
Il s’agit, d’après le communiqué, des zones industrielles de l’Arbatache à Boumerdès (136 hectares), d’El Kseur à Béjaïa (176 hectares), d’Ouled Ben Damou à Tlemcen (103 hectares), Oued Nechou à Ghardaïa (100 hectares), la zone industrielle de Sidi Bel Abbès (60 hectares) et Kasr El Boukhari à Médéa (200 hectares).
Un compte rendu présenté lors de cette réunion sur l’avancement des travaux dans ces zones industrielles a fait ressortir un taux de plus de 80% pour certains projets, notamment en matière de sécurisation et de raccordement aux réseaux d’électricité, de gaz, d’eau, de communication, d’assainissement et de routes, afin qu’elles soient conformes aux normes en vigueur avant leur mise en service.
A ce propos, M. Zeghdar a ordonné l’accélération de la cadence de réalisation des ZI « notamment de Larbatache, El Kseur et Ouled Bendamou, en vue de les livrer avant la fin de l’année en cours ». La mise en service de ces zones industrielles permettra, en plus de celles en cours de réalisation et placées sous l’autorité des walis, de cadrer avec le nouveau code de l’investissement, indique le communiqué. En application des instructions du Premier ministre, un groupe de travail intersectoriel a été installé, juillet dernier, à l’effet d’accélérer la cadence de réalisation des zones industrielles et d’assurer leur raccordement aux différents réseaux.
R. E.