UNE FAMILLE RÉCLAME DÉSESPÉRÉMENT LA DÉPOUILLE D’UN PARENT : Scandale macabre à l’hôpital de Boussâada (M’sila)

Les faits survenus à l’hôpital Rezig Bachir de la ville de Boussaâda, dans la wilaya de M’sila, dépassent l’entendement. Désormais, on en connait à nos structures de santé tous les maux. Même les morts n’échappent pas au purgatoire des graves défaillances de gestion constatée. Dans les hôpitaux du pays, de surcroît pour un secteur aussi sensible qui recommande rigueur et discipline. Le scandale fera date. Dimanche, vers midi, une famille s’était rendue à l’hôpital de Boussaâda pour récupérer le corps sans vie d’un de ses membres, un vieil homme de son état décédé après son admission. À leur grande surprise, les enfants de la personne décédée découvrent, stupéfaits, que le cadavre exhibé par l’administration de l’établissement sanitaire n’était pas celui de leur paren­­t. Pire, les membres de cette famille, déjà abattue par la douleur de perdre un proche, apprennent que le défunt a été récupéré par une autre famille qui n’est pas la sienne. Plus pire encore, la dépouille mortelle a été même enterrée au grand dam de ses proches, ainsi privés doublement de faire le deuil. Et pour cause, et derrière cette erreur professionnelle de 1er degré, l’administration a du se tromper pour remettre le corps sans vie d’une autre personne autre que celle réclamée par ses propres proches. Voilà l’état des hôpitaux du pays en 2019.
R. N.