Khalifati

UN MARCHÉ LUI AURAIT ÉTÉ RETIRÉ POUR SES «POSITIONS POLITIQUES» : Le PDG d’Alliance Assurances, Hassan Khelifati, accuse le wali de Blida

Depuis qu’il eût décidé de geler son adhésion et ses activités au sein du Forum des chefs d’entreprise, le PDG d’Alliance Assurances, Hassan Khelifati, s’est mis sous les feux de la rampe. Hier encore, il a révélé sur les colonnes du site d’information TSA, qu’un marché lui aurait été «retiré par le wali de Blida» à cause de ce qu’il appelle ses «positions politiques», ou ce qu’il n’a pas dit clairement, sa prise de position à l’égard de l’organisation patronale dirigée par Ali Haddad. Selon lui, le marché a été accordé à la Société algérienne d’assurances (SAA). Le marché en question porte contrat sur «l’assurance du parc roulant de l’Epic Mitidja Nadhaf qui a publié un avis d’appel d’offres, le 3 janvier 2019. L’attribution du marché au profit d’Alliance Assurances a été annoncée, dans le quotidien El Moudjahid, le 17 février 2019», explique le patron d’Alliance assurances, qui affiche de plus en plus ses distances avec le président du FCE. À en croire ses explications, la SAA a « contesté» la décision en évoquant l’instruction du Premier ministère instituant d’accorder la priorité des compagnies d’assurances publiques dans l’attribution des marchés publics ». Et d’ajouter que «c’est suite à ce recours que le wali de Blida « a pris position en faveur de la compagnie publique », alors que la SAA, poursuit Khelifati, « a été de facto éliminée à cause d’un dossier de soumission incomplet ».
Et puis, il n’y a pas que sa position à l’égard du FCE, il y aurait aussi son soutien au mouvement populaire pacifique dans le pays «derrière» cette décision, comme accuse-t-il. « Nous sommes sanctionnés par rapport à nos positions politiques », assène encore Khelifati, qui compte déposer plainte, au nom de sa compagnie d’assurance, se sentant ainsi « victime de hogra ». « Nous dénonçons le piétinement de la Constitution notamment l’article 43 qui interdit la discrimination entre secteur public et secteur privé. Nous allons déposer plainte, d’autant plus que les délais de recours pour la SAA ont été largement dépassés », a-t-il indiqué.
Farid G.