Souk Ahras : Relance des projets de réalisation de deux polycliniques

Les chantiers de réalisation de deux nouvelles polycliniques des communes d’Ouled Moumene et de Safel El Ouiden, dans la wilaya de Souk-Ahras, à l’arrêt depuis l’année 2009, viennent d’être relancés, a-t-on appris samedi dernier auprès du directeur de la santé et de la population (DSP), Amor Bentouati. La reprise des travaux de ces deux projets a été décidée en décembre dernier a précisé à l’APS, le même responsable, soulignant que ces projets ont des délais d’exécution de 12 et 18 mois. Il a ajouté qu’une structure similaire sera réceptionnée «avant la fin du mois de janvier en cours» dans la localité de Hannachi, soulignant que la phase équipement de cette polyclinique sera lancée «incessamment». Les travaux de réalisation au chef lieu de wilaya du complexe mère-enfant (120 lits) et d’un hôpital (60 lits) dans la commune de Taoura, ont été «entièrement parachevés», a-t-on noté, soulignant l’entrée en service de ces structures au cours des tous prochains jours. Le secteur de la santé dans la wilaya de Souk-Ahras, a-t-on indiqué, a bénéficié la fin de l’année 2018 de dix équipements d’hémodialyse, affectés au bénéfice des hôpitaux Ibn Rochd (Souk-Ahras) et Houari Boumediene (Sedrata) en attendant leur renforcement par dix équipements similaires. Afin de donner une nouvelle dynamique au secteur à l’échelle locale, des efforts ont été déployés récemment par les services de la santé avec la collaboration de ceux des daïras et des 26 assemblées populaires communales (APC) pour la mise à niveau des salles de soins et la réouverture de celles fermées a-t-on relevé. Par ailleurs, des conventions de jumelage ont été signées entre la direction de la santé et de la population (DSP) de Souk-Ahras et les centres hospitalo-universitaires de Constantine et d’Annaba, permettant l’organisation des formations au profit des médecins, toutes spécialités confondues en plus du traitement de certains cas de maladies en ophtalmologie, neurochirurgie et l’organisation d’un cycle d’interventions chirurgicales au profits des patients de Souk-Ahras, a-t-on rappelé. Le secteur de la santé dans la wilaya de Souk-Ahras dispose de 120 médecins spécialistes, 351 médecins généralistes, 103 chirurgiens-dentistes, 24 psychologues cliniciens, ainsi que 209 laborantins, 48 assistants en anesthésie et réanimation et 118 sages-femmes, a-t-on signalé de même source.