BENGRINA

SON PARTI TARDE À FAIRE CONNAÎTRE SA POSITION SUR LE PROJET : Les hésitations de Bengrina sur la Constitution

La campagne électorale a débuté hier, une information qui ne peut pas échapper à une personne qui suit l’actualité, raison de plus si elle était une personnalité politique ou chef de parti. Mais malheureusement ce n’est pas le cas d’Abdelkader bengrina, le président du mouvement El-Binaâ qui semble l’ignorer apparemment. En effet, dans un communiqué de presse rendu public, Bengrina a annoncé que son conseil national consultatif se réunira, vendredi prochain, soit demain, en vue de prononcer sa position et d’appeler à une participation massive pour assurer le succès du référendum du 1er novembre. « La réunion de l’instance de coordination élargie a clôturé ses travaux par l’adoption de deux documents, le premier à caractère politique, attestant de le position du parti vis-à-vis de projet de révision constitutionnelle, et le second document technique porte sur un examen des clauses du projet de Constitution», précise la même source. Pour rappel, le parti El Binaâ a publiquement affiché son opposition pour l’officialisation de la langue amazighe. En septembre dernier, son leader Abdelkader Bengrina a vivement critiqué l’article 4 du projet de révision constitutionnelle. Selon lui, « la négativité flagrante de ce projet est de garder l’article 4 tel qu’il est, bien qu’il soit l’hé- ritage empoisonné du régime de la issaba et de le constitution de Bouteflika », a-t-il déclaré dans un communiqué rendu public.
Sarah Oub.