17.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
MONDE

Sénégal : « Suspension provisoire » de l’Internet mobile

Le gouvernement sénégalais a annoncé, hier, « suspendre provisoirement » , l’internet mobile, décision qui intervient deux jours après l’annonce, samedi, par le chef de l’État du report de la présidentielle prévue pour le 25 février. 
Des manifestants opposés au report du scrutin de la présidentielle sont sortis, hier , pour manifester leur refus ont été dispersés par les forces de l’ordre, usant, rapporte des médias locaux et étrangers « de gaz lacrymogène là où ils ont bloqué les artères principales de Dakar » selon la même source. Pour des raisons de sécurité, la préfecture de Dakar, rapportent la même source «  a interdit également la circulation des motocyclettes et cyclomoteurs hier, de 6h du matin à minuit ». Un rassemblement a été dispersé devant l’Assemblée nationale à Dakar, hier, ou devait se tenir un débat sur le report de la présidentielle. Les députés devaient se pencher sur une proposition de loi constitutionnelle reportant le scrutin de six mois maximum et l’approbation du dit projet de loi requiert une majorité des trois cinquièmes des 165 députés du parlement sénégalais. Il est à rappeler, que le report de l’élection présidentielle prévue 25 février prochain, a été annoncé dans un discours à la Nation, par le Président Macky Sall, à quelques heures du lancement de la campagne de la présidentielle. Il est à rappeler que le président de la Commission de l’Union africaine (UA), Moussa Faki, a appelé au dialogue pour résoudre le différend politique au Sénégal, dans un communiqué de presse publié dimanche. Le responsable de l’UA a vivement « encouragé toutes les forces politiques et sociales du Sénégal à résoudre tout différend politique par la consultation » et d’ajouter aussi par «la compréhension et le dialogue civilisés, tout en adhérant strictement aux principes qui régissent l’État de droit. il a également exhorté les autorités sénégalaises « à organiser dans les plus brefs délais  des élections transparentes favorisant la paix et l’harmonie nationale ».
R. I.

Related posts

Processus d’Astana sur la Syrie : Rejet des tentatives de «créer de nouveaux faits» sur le terrain

courrier

CORRUPTION ET ATTEINTES AUX DROITS HUMAINS : Les appels à la manifestation se multiplient au Maroc

courrier

Ukraine : la surveillance du cessez-le-feu renforcée

courrier

FRAPPES MILITAIRES ISRAÉLIENNES CONTRE LE LIBAN : Michel Aoun dénonce et avertit la communauté internationale

courrier

Syrie : Une colossale reconstruction attend Alep

courrier

Argentine : Première poussée de tension pour la présidence Milei

Redaction