Lamamra-Guterres

Séance de travail Lamamra-SG de l’ONU à New York

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a tenu, à New York, une séance de travail avec le SG de l’ONU, Antonio Guterres, au cours de laquelle ils ont discuté des derniers développements dans la région, notamment les efforts de l’Algérie pour promouvoir des solutions pacifiques aux crises en Libye, au Mali et dans la région du Sahel ainsi que la décolonisation au Sahara occidental. « Une séance de travail avec le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, au cours de laquelle nous avons discuté des derniers développements dans la région, notamment les efforts de l’Algérie pour promouvoir des solutions pacifiques aux crises en Libye, au Mali et dans la région du Sahel et du Sahara », a indiqué le chef de la diplomatie algérienne dans un Tweet. « Nous avons également passé en revue les défis auxquels est confronté le processus de décolonisation au Sahara occidental », a ajouté Lamamra. La rencontre a eu lieu, en marge de la 76e session de l’Assemblée générale des Nations unies, à New York. De son côté le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a salué le rôle central et positif de l’Algérie en Afrique du Nord et dans la région du Sahel, soulignant son soutien total à ses efforts et initiatives. Lors de l’audience accordée, samedi à New York, par le secrétaire général des Nations unies au ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, en marge des travaux de la 76e session de l’Assemblée générale de l’ONU, « les deux parties ont passé en revue les développements de la situation dans la région, notamment les efforts de l’Algérie pour promouvoir des solutions pacifiques aux crises en Libye, au Mali et dans la région sahélo-saharienne », a précisé le Mae dans un communiqué. La rencontre entre Lamamra et le SG de l’ONU a également porté sur « les défis qui se posent au processus de décolonisation au Sahara occidental et les voies et moyens de relancer les efforts de l’ONU pour la reprise des négociations entre les deux parties au conflit, Royaume du Maroc et Front Polisario, en vue de parvenir à une solution garantissant le droit inaliénable du peuple sahraoui à l’autodétermination et à l’indépendance conformément aux résolutions onusiennes pertinentes », a ajouté le communiqué du MAE .
M. B.