Lamara

RÔLE DE LA DIPLOMATIE ALGÉRIENNE  DANS LA RÉALISATION DE LA PAIX DANS LA RÉGION ET À L’INTERNATIONAL : Lamamra reprend les choses en main

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a appelé, à renforcer le rôle de l’Algérie en tant qu’État pionnier contribuant de manière effective à la réalisation de la paix et à l’unification des rangs à la lumière de la conjoncture régionale et internationale actuelle. Lors d’une rencontre d’orientation tenue au siège du ministère avec les cadres de son département ministériel, M. Lamamra a présenté les grandes lignes du plan d’action du Gouvernement pour la prochaine étape, et qui repose essentiellement sur la concrétisation de l’engagement du président de la République, Abdelmadjid Tebboune pour le renforcement du rôle de l’Algérie en tant qu’État pionnier contribuant à la réalisation de la paix et à l’unification des rangs à la lumière de la conjoncture régionale et internationale actuelle.
Le ministre a rappelé dans son allocution « le riche parcours de la diplomatie algérienne qui a contribué au combat libérateur et à l’édification du pays à travers des générations successives de diplomates  qui ont accompli des réalisations glorieuses pour les générations d’aujourd’hui concernant notamment le rôle de l’Algérie et son soutien aux peuples en lutte pour la libération du colonialisme et de la dépendance économique ». Il a en outre appelé à « s’inspirer de ce capital historique précieux afin de consolider le rôle de la diplomatie algérienne qu’il s’agisse de la médiation pour le règlement des conflits par voie pacifique ou de faire face aux plans hostiles visant notre pays », et à faire preuve du même esprit d’engagement qui a caractérisé la première génération de diplomates pour préserver les intérêts suprêmes de notre nation et s’adapter aux exigences de la conjoncture ».
Le chef de la diplomatie algérienne a souligné par ailleurs, « l’importance » accordée par le président de la République à la prise en charge des préoccupations et des aspirations de la communauté nationale établie à l’étranger, notamment après le récent changement apporté à l’appellation du ministère et qui vient confirmer « cette orientation stratégique », insistant sur « l’importance de créer des passerelles avec les membres de la communauté en vue de permettre à cette dernière de contribuer à la construction nationale comme par le passé ». Le ministre a donné des instructions à l’effet d’accorder « une importance majeure à la formation continue du personnel et des cadres du ministère pour leur permettre de mener à bien leurs missions qu’il s’agisse de la gestion courante ou de la cristallisation d’une vision globale et intégrée concernant toutes les dimensions des relations extérieures de l’Algérie », exhortant le personnel et les cadres du ministère à « redoubler d’efforts et au dévouement au service du pays en toute confiance et avec rigueur, compétence et engagement ».

Le MAE multiplie
Par ailleurs le chef de la diplomatie algérienne s’est entretenu avec son homologue jordanien et lui a affirmé, lors d’un entretien téléphonique, l’attachement permanent de l’Algérie à œuvrer à la promotion des relations bilatérales et au renforcement de la concertation sur la situation dans la région arabe. « La communication téléphonique que j’ai reçue de mon frère Ayman Hussein al-Sadafi, vice-premier ministre et ministre des affaires étrangères et des expatriés du Royaume hachémite de Jordanie pour me féliciter et qui m’a beaucoup réjouie, a été l’occasion de réaffirmer notre attachement permanent d’œuvrer à la promotion des relations bilatérales fraternelles et au renforcement de la concertation sur la situation dans la région, a-t-il indiqué. Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra a, d’un autre côté examiné avec son homologue émirati, Cheïkh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, lors d’un entretien téléphonique, les voies et moyens à même de renforcer les relations fraternelles entre les deux pays et la coopération en matière de lutte contre la pandémie de la Covid-19 ainsi que les priorités de l’action arabe commune.
« Lors d’un entretien téléphonique de félicitations émanant de Cheikh Abdallah Ben Zayed Al-Nahyane, ministre des Affaires étrangères et de la coopération internationale de l’État des Émirats frère, nous avons examiné les voies de renforcement des relations fraternelles et de la coopération bilatérale’’, a-indiqué Ramtane Lamamra.
M. Bendib