barrage de Koudiet Acerdoune

RESSOURCES EN EAU : Les barrages remplis à 34 %

Le directeur central de l’Agence nationale des barrages, El Ouardi Benali Cherif, a fait savoir, hier, que le remplissage des barrages au niveau national a atteint un taux de 34%.

S’exprimant sur le plateau d’une chaîne de télévision privée, le même responsable a précisé que dans la région de l’Est du pays, le taux de remplissage des barrages est de 57%, et de 20% à l’Ouest alors que dans le Centre, il n’est que de 10%. Concernant justement les régions du Centre du pays, Benali Cherif a souligné que les barrages doivent atteindre au moins un taux de remplissage de 35% pour que l’opération d’alimentation en eau des habitants puisse s’améliorer. D’autre part, il a rappelé que l’Algérie enregistre, depuis 3 ans, une faible pluviométrie en raison des changements climatiques ce qui s’est considérablement répercuté sur le niveau des barrages. Pour rappel, le Ministre des Ressources en eau et de la Sécurité hydrique, Karim Hasni, avait révélé, lundi dernier, que le volume d’eau emmagasiné dans les barrages du territoire national a atteint « 143 millions de mètres cubes » à la faveur des pluies qu’ont connues plusieurs wilayas du pays dernièrement. « Un volume de 143 millions de mètres cubes d’eau a été emmagasiné dans les barrages du territoire national au cours de la période comprise entre le 5 et le 10 novembre », avait-il précisé dans une déclaration à la presse.
D’après Karim Hasni, le taux de remplissage des barrages au niveau national est arrivé à 33%, surtout après les dernières précipitations. Le ministre a par la suite expliqué que son département compte actuellement sur les eaux souterraines en attendant le lancement des stations de dessalement d’eau comme alternative aux barrages. « Cette mesure est en vigueur notamment dans la capitale où trois (3) stations de dessalement d’eau sont en cours de réalisation dans la partie Est », a ajouté le ministre précisant que leur réception est prévue pour «l’été prochain».
Ania Nait Chalal