Setif

Récupération de 14 véhicules volés à Sétif

Les services de la sûreté de la wilaya de Sétif ont démantelé un réseau criminel activant dans trois wilayas et spécialisé dans le vol de véhicules et la falsification de leurs documents de base, a-t-on appris auprès de ce corps de sécurité. Le coup de filet a permis la récupération de 14 véhicules, à savoir trois voitures touristiques, dont l’une fait l’objet d’une recherche internationale, trois camions et huit motocycles grosses cylindrées, dont six font l’objet d’une recherche internationale, a précisé le responsable de la cellule de communication de la sûreté de wilaya, le commissaire de police Abdelwahab Aïssani. Le réseau se compose de six éléments, âgés entre 19 et 46 ans, tous arrêtés, selon la même source, qui a précisé que l’opération a été conduite par la brigade de lutte contre le vol et trafic de véhicules du service de wilaya de la police judiciaire suite à des informations sur les activités de ce réseau. Pour résoudre cette affaire, la brigade a utilisé des moyens humains et des moyens technologiques de pointe dans leur enquête qui s’était étendue à deux wilayas voisines, a précisé la même source.
Les mis en cause ont été renvoyés devant les instances juridiques compétentes pour constitution d’association de malfaiteurs, vol à répétition, recel d’objets volés, faux et usage de faux, est-il indiqué.

Démantèlement d’un réseau de trafic de drogue à Ain Témouchent
La brigade de lutte contre les stupéfiants relevant de la police judicaire de la sûreté de wilaya d’Aïn Témouchent a démantelé un réseau de trafic de drogue, et opéré à la saisie de 7,150 kg de kif traité, a-t-on appris mardi auprès de la cellule de communication de la sûreté de wilaya. Agissant sur informations faisant état de l’activité suspecte d’un réseau national de trafic de drogue opérant à partir de la bande frontalière ouest du territoire de la wilaya de Tlemcen en direction des wilayas limitrophes, un mandat d’extension de la compétence a été délivrée par le tribunal d’Es-Sénia (Oran) permettant l’arrestation de deux individus à Missreghine (Oran) en flagrant délit de vente de kif à bord d’un véhicule touristique. Les investigations déclenchées par les services de la sûreté ont permis d’identifier un troisième mis en cause qui a été arrêté et un deuxième véhicule touristique utilisé par le réseau dans leur activité criminelle a été saisi. Dans le cadre de la poursuite de l’enquête dans cette affaire et sur la base d’un mandat de perquisition aux domiciles des trois prévenus, de faux documents administratifs de de cartes grises ont été découverts.

Un mort dans un accident de la route à El Adjiba (Bouira)
Une personne a trouvé la mort et une autre a été légèrement blessée dans un accident survenu mardi sur la route nationale N° 5, au lieu-dit Bouakkache dans la commune d’El Adjiba (Est de Bouira), a-t-on appris des services de la Protection civile. L’accident s’est produit dans la matinée suite à une collision entre un car de transport de voyageurs et une voiture touristique, survenue sur la RN 5 au lieu-dit Bouakkache à El Adjiba. Le conducteur du véhicule léger, âgé de 86 ans, a rendu l’âme sur le coup, selon les détails fournis par les services de la Protection civile. Aucun passager n’a été blessé dans cette collision, tandis que le corps sans vie de la victime a été transporté à la morgue du même établissement public hospitalier (EPH) à M’Chedallah, a-t-on ajouté de mêmes sources. Une enquête a été ouverte par les services de la Gendarmerie nationale pour élucider les circonstances exactes de cet accident.

Arrestation de l’auteur des profanations de tombes de chouhada à Souk Ahras
Les services de la Gendarmerie nationale de la wilaya de Souk Ahras ont procédé, mardi dernier, à l’arrestation d’un individu soupçonné d’être l’auteur de dégradations et de profanations de tombes de chouhada au cimetière des martyrs de la commune frontalière de Khedara (50 km à l’Est de Souk Ahras), a indiqué, mercredi, le procureur général près la Cour de Souk Ahras, Belkhir Merabet. La même source a affirmé à l’APS que le mis en cause (M.A.), âgé de 31 ans, est originaire de la ville de Souk Ahras, ajoutant que des investigations sont en cours pour connaître les tenants et les aboutissants de cette affaire. Le suspect appréhendé avait saccagé et profané 71 tombes de chouhada et détruit la stèle implantée au sein du cimetière des martyrs de la commune de Khedara.

Secousse tellurique de magnitude 3 degrés à Béjaïa
Une secousse tellurique d’une magnitude de 3 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée mardi à 14h18 dans la wilaya de Béjaïa, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à quatre (04) km au sud-est de Kherrata, précise la même source.

Saisie de plus de 442 000 comprimés psychotropes, depuis janvier dernier, à Constantine
Une quantité de plus de 442 000 comprimés psychotropes et près de 29 kg de cannabis ont été saisis à Constantine depuis janvier dernier, a indiqué mardi le wali, Abdessamie Saïdoune à l’ouverture d’un séminaire sur les «jeunes entre le fléau de la drogue et les dangers de l’internet» organisé à l’initiative de l’Assemblée populaire de wilaya (APW). Ces quantités «importantes» de produits prohibés ont été saisies par les différents services de sécurité (Police, Gendarmerie et Douanes algériennes), a souligné le même responsable, faisant état de l’arrestation, dans ce cadre, de 780 personnes. Mettant l’accent sur l’importance de la prévention dans la lutte contre ces fléaux à travers l’organisation de ce genre de rencontre et autres campagnes de sensibilisation, le Wali de Constantine a indiqué que la répression constitue «un élément de la solution mais pas toute la solution». Il a, dans ce cadre, estimé que les autorités locales, au même titre que les parents sont «responsables» du sort des jeunes et donc, «tenus» à les protéger contre toutes les menaces et dangers qui les guettent, en garantissant la sécurité à l’école, dans la rue et dans les lieux de distraction ; comme les cyber-cafés notamment. Dans ce sens, le même responsable, qui a rappelé les efforts déployés par l’État pour lutter contre l’usage de la drogue et réduire les menaces découlant d’une exposition non contrôlée des enfants à l’internet, a appelé à la mise en place de mécanismes de coordination pour une lutte «efficace» contre ces phénomènes gangrénant la société. Les participants à ce séminaire, dont des représentants des services de sécurité, de l’université, des établissements de jeunes et des directions de l’éducation et des affaires religieuses, entre autres, ont mis en avant le rôle incontournable de la famille considérée «comme le maillon fort de la lutte contre ces fléaux».