Covid-19

Recrudescence des contaminations au COVID-19 : Les visites familiales responsables de 25 % des cas

Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, a exprimé, hier, des inquiétudes face à la situation pandémique en Algérie, marquée par une augmentation inquiétante de cas de contamination au nouveau coronavirus depuis quelques semaines. Selon le ministre, 25% des cas seraient dus aux regroupements familiaux lors de fêtes de mariages et de funérailles, ainsi qu’au non respect des mesures de prévention à l’instar de la distanciation sociale, le port du masque ou le lavage fréquent des mains.
Lors d’une conférence de presse organisée, hier, en marge d’une visite effectuée à la pharmacie centrale à Alger, le ministre a rappelé que la première vague de contamination qu’a connu le pays a été confrontée avec peu de moyens et s’en ai suivi une stabilisation de la situation notamment du nombre de cas de décès. Cependant, dira-t-il « la deuxième vague face à laquelle on fait face aujourd’hui est marquée par une recrudescence de contamination » exprimant à cet effet son « inquiétude » notamment pour certaines wilayas du pays où la situation n’est guère rassurante. Selon lui, cet état de fait « est dû au non-respect des mesures sanitaires » de prévention contre le virus, « aux regroupements des familles » lors des fêtes de mariages, funérailles ou anniversaires. Dans les grandes villes, le ministre explique que la propagation du virus est due principalement à la fréquentation par de nombreux citoyens des marchés. Par ailleurs, le ministre de la Santé a donné des instructions afin de doter les hôpitaux de moyens de protection nécessaire pour le personnel soignant à l’instar des blouses, des camisoles, des lunettes, ou des sur-chaussures. « La priorité aujourd’hui est de protéger nos médecins qui sont les soldats mobilisés en premières lignes pour faire face au virus», a-t-il déclaré à ce propos. Reconnaissant le manque existant en ces moyens de protection, bien qu’ils soient de bonne qualité, Benbouzid a appelé à l’augmentation des capacités de production locale afin de pallier justement à ce manque et de répondre à la demande actuelle.

« Les hôpitaux d’Alger saturés »
À l’instar de plusieurs wilayas qui connaissent une augmentation quotidienne de cas de contamination au virus, la plupart des services dédiés au Covid-19 affichent complet à Alger. Selon Abderrahmane Benbouzid, le nombre de contaminés dans la capitale dépasse les capacités des services et les lits consacrés à la prise en charge des malades. Lors d’une réunion urgente organisée vendredi passé avec les directeurs des différents hôpitaux d’Alger, Benbouzid a donné des instructions fermes pour une meilleure prise en charge des cas Covid.
Le ministre a indiqué que la situation marquée par l’augmentation inquiétante de cas de contamination par ce virus nécessite de consacrer davantage de moyens et de mobiliser d’autres structures pour prendre en charge les malades. Il a insisté, au passage, sur l’importance de soutenir les équipes médicales et paramédicales mobilisées depuis plus de 3 mois en première ligne pour faire face à cette pandémie. Il a proposé à ce titre l’implication de tout le personnel soignant et la mobilisation de tous les corps des différentes spécialités, ainsi que les praticiens bénévoles des secteurs (public et privé) mais également les retraités.
Ania Nait Chalal