Tizi Ouzou

Recrudescence des cas de covid à Tizi-Ouzou : La société civile se remobilise

Les organisations de la société civile se remobilisent et s’organisent aux côtés de élus locaux et de l’administration, pour tenter de freiner la propagation de la pandémie de la covid-19, a-t-on appris, jeudi, des concernées.

Face à la recrudescence des cas d’atteinte par le nouveau coronavirus, plusieurs comités de villages ont commencé à appliquer des mesures de protection, à l’instar du port du masque, la distanciation sociale et l’interdiction des rassemblements afin de réduire la transmission du virus. Le comité de village d’Azazga, s’est mobilisé pour doter l’hôpital de cette ville en oxygène, ainsi il a pu fournir à l’hôpital de cette ville un total de 61 bouteilles (obus) d’oxygène, indispensable pour soulager les malades, souffrant de difficultés respiratoires causées par la covid-19. De son côté le comité du village Maraghna de la commune d’Illoula Oumalou, qui a perdu le jour de l’Aïd El-Adha l’un de ses enfants prodiges, le musicien-poète-interprète, Mohand Ouali Kezzar, emportée à l’âge de 63 ans par la covid-19, a lancé un appel à la collecte de fonds pour l’acquisition d’équipements médicaux (appareils respiratoires, lits, concentrateurs d’oxygène) au profit de la structure sanitaire locale. Pour sa part le comité de village Sahel (Bouzeguène) un des lauréats du concours Rabah Aissat du village le plus propre, qui reçoit beaucoup de visiteurs qui s’y rendent pour admirer le travail réalisé par ses habitants, a annoncé que « les visites du village sont temporairement suspendues » afin de limiter la propagation de la covid-19. Le comité de village de Bouzeguène, a annoncé lui aussi une série de mesures, pour réduire les risques de contamination, portant, entre autres, sur la suspension des travaux à intérêt général (travaux du village) et des assemblées générales du village ainsi que de tout événement regroupant des citoyens (fêtes de mariages, fiançailles, circoncision), et des deux mosquées du village, tout en appelant à éviter les regroupements dans des espaces fermés (cafés, commerces) et à l’observation des mesures barrières. Un appel à éviter les regroupements, au respect du protocole sanitaire et à la vaccination, a été lancé, par ailleurs, par le président de l’Assemblée populaire communale (P/APC) de cette même commune (Bouzeguène) Rachid Oudali et par ses homologues de Ouacifs et Aghribs. Les P/APC de la daïra de Boghni (Boghni, Bounouh, Mechtras et Assi Youcef) se sont réunis, quant à eux, ce jeudi afin de prendre les mesures qui s’imposent en pareille crise sanitaire à l’échelle de la daïra. Le P/APC de Souk El-Tenine a signé un arrêté de fermeture, à compter de ce jeudi (22 juillet), du marché hebdomadaire de cette localité qui se tient lundi et jeudi, au chef-lieu. D’autres initiatives sont prises à différents niveaux (corps de sécurité, protection civile, direction de la Jeunesses sportive de Kabylie (JSK), Croissant rouge, Assemblée populaire de wilaya, administrations locales) afin de faire face à cette situation. À noter que l’approvisionnement des structures de santé de la wilaya en oxygène se poursuit et ce jeudi une citerne de 17.000 litres d’oxygène, est arrivée au CHU, a-t-on constaté.