bouritap5

RÉACTION AMORPHE DE RABAT APRÈS L’AGRESSION SIONISTE SUR GHAZA : Une mascarade signée Bourita

Le Parti justice et développement dont le gouvernement a paraphé les accords Abraham ayant permis la normalisation des relations diplomatiques entre Rabat et Tel-Aviv et son parlement qui a ratifié cet accord sont aujourd’hui en perte de vitesse auprès de l’opinion publique marocaine. L e dernier communiqué du gouvernement Akhannouch, rendu public après la dernière agression israélienne contre les palestiniens n’a fait que confirmer le fait que le Maroc a trahi depuis plusieurs années déjà la cause du peuple palestinien. Cette trahison a débuté depuis l’intronisation de Mohammed VI, président du comité El-Qods. Ce dernier qui venait de succéder à son père Hassan II, a tout fait pour vider cette structure de sa substance et surtout la paralyser au point d’en faire une coquille vide. Il y a quelques années, les colons juifs n’osaient jamais franchir l’esplanade de la mosquée d’El-Qods mais depuis la vague de normalisation avec certains pays arabes, ces derniers ont pris de l’assurance et osent aujourd’hui expulser des palestiniens de leurs habitations comme cela s’est passé il y a quelques mois dans le quartier de Cheikh Djerrah. C’est la couardise de ces pays arabes qui a donné du cran aux colons et au gouvernement israélien qui usent aujourd’hui d’un droit qu’aucune loi n’autorise, à savoir la guerre préventive pour tuer à sa guise des enfants palestiniens sans défense. L’écrivain marocain, Ali Anouzla a qualifié de mascarade le dernier communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères concernant l’agression sioniste contre Ghaza, soulignant que les communiqués improvisés de la diplomatie marocaine résument l’état de confusion dans lequel se trouve le ministère depuis qu’il a été confié à un ministre dont la seule préoccupation est de satisfaire les sionistes pour maintenir son poste. Bourita s’est aujourd’hui fait la serpillière des diplomates sionistes qui défilent à Rabat. Lors de la dernière visite du ministre de la guerre Benny Gantz, il n’avait pas bronché ni pipé mot quand ce dernier avait osé menacer l’Algérie, depuis le Maroc, « une pratique inamicale et provocatrice qui n’a suscité aucune réaction du palais ou gouvernement marocain. Ali Anouz l’a affirmé dans son article que le langage utilisé dans le communiqué du ministère marocain des Affaires étrangères a pour objectif de satisfaire les sionistes et leurs alliés occidentaux, un objectif, poursuitil que la diplomatie marocaine œuvre à consacrer depuis la décision de normalisation de novembre 2020. Il faut rappeler dans ce cadre que les Palestiniens ne sont pas dupes et ils ont constaté que depuis la vague de normalisation avec certains pays arabes, l’entité sioniste a montré un visage plus hideux et un esprit criminel qui lui donne le courage de tuer des enfants sans défense, d’affamer un peuple soumis à un blocus que la morale réprouve. Il faut préciser dans ce cadre que la cause palestinienne ne saurait être enterrée par les reculades de certains régimes arabes. Les soutiens qu’elle gagne chaque jour un peu plus, même dans les rangs du Congrès américain permettront de garder vive la flamme de la résistance et de maintenir l’espoir de voir un jour la solution des deux Etats, défendue par la communauté internationale aboutir. Ali Anouz rappelle que si la vision que porte le gouvernement marocain à la question du conflit palestino-sioniste a changé depuis la signature des accords de normalisation, la position populaire marocaine sur ce conflit est restée quant à elle inchangée, dans la mesure où l’opinion publique marocaine soutient fortement dans sa majorité la cause palestinienne, « une question qui est encore capable de mobiliser de larges franges au Maroc », a-t-il souligné. C’est l’analyse que partage le cousin germain de M6 qui avait affirmé que malgré l’àplat-ventrisme des officiels marocains devant les responsables sionistes, le peuple dans sa majorité continue de soutenir la cause palestinienne. Et malgré les interdits et la répression des activistes par le Makhzen et les services de sécurité marocains, la Palestine continue de mobiliser le peuple. Il affirme même que cette question pourrait provoquer la chute du gouvernement du PJD et même provoquer une secousse dans les fondations du palais et de la famille royale actuellement occupée à trouver une parade pour la succession de M6.
Slimane B.