Qualifications au Mondial-2018 (Nigeria-Algérie, aujourd’hui à 17h00) : Mission casse-cou pour les Verts

L’heure de vérité sonne pour cette génération dorée de l’équipe nationale qui n’aura pas le droit aujourd’hui à l’erreur, lors de son match en déplacement face au Nigeria dans le cadre de la deuxième journée des éliminatoires du Mondial-2018. Dos au mur après leur contre-performance face au Cameroun (1-1) à Blida en journée inaugurale de ces qualifications, les coéquipiers du capitaine, Carl Medjani, se doivent de réagir. Ils doivent au moins revenir avec un point au risque d’être distancés par les Supers Eagles, auteurs d’une précieuse victoire en Zambie pour leur première sortie dans l’épreuve. C’est dire combien la mission sera délicate pour les Algériens, censés sortir le grand jeu pour espérer ne pas revenir bredouilles, même si les données d’avant-match ont joué en leur défaveur, avec, notamment cette cascade de blessures ayant frappé de plein fouet l’effectif des Verts. Résultats des courses, trois éléments clés de l’effectif des Verts, en l’occurrence, Soudani, Boudebouz et Ghezzal, ont déclaré forfait pour le rendez-vous. Trois atouts de taille, notamment concernant Soudani, le deuxième meilleur buteur en activité des Fennecs, auteur de quatre buts lors des trois dernières sorties de l’équipe nationale. Outre ces handicaps, les protégés du nouvel entraîneur national, George Leekens, auront également à affronter les facteurs extra-sportifs, à l’exemple des conditions climatiques difficiles régnant à Uyo. Et quand on sait que les Fennecs ont souvent éprouvé des difficultés pour y faire face, les craintes du large public algérien deviennent tout simplement sérieuses.
Cependant, dans les propos des joueurs qu’ils avaient tenus, mardi dernier, en zone mixte avant leur départ pour le Nigeria, ils ont tous laissé apparaître une certaine assurance, tout en s’engageant à tout faire pour revenir d’Uyo avec un résultat positif à même de permettre aux Verts de rester dans la course. «Nous n’avons peur d’aucun adversaire, c’est aux autres de nous craindre», a lancé le revenant Nabil Bentaleb, dont le retour sera certainement d’un apport bénéfique pour les Verts, lui, qui traverse une période florissante avec son nouveau club allemand, Shalke04, où il est devenu son premier buteur. Pour sa part, l’attaquant Baghdad Bounedjah, l’un des joueurs auxquels Leekens a fait appel pour pallier le forfait de trois joueurs, se veut réaliste. «On devra opérer par des contres et profiter de la moindre occasion pour les surprendre. On ne cherchera pas à rendre une belle copie, car dans le contexte où l’on est, seul le résultat qui prime», a-t-il expliqué.
Il est vrai, après le nul concédé par les Algériens face au Cameroun et la victoire ramenée par le Nigeria de son déplacement en Zambie, les coéquipiers de Yacine Brahimi n’ont pas à faire des calculs. La qualification en Russie passe par un succès à Uyo. Dans le pire des cas, les Fennecs doivent éviter de perdre.
Hakim S.