JM 2021

Promotion des JM Oran-2021 : Nécessité d’impliquer les athlètes de renom

Le recours aux services des athlètes connus sur les scènes nationale et internationale pour contribuer à la promotion des Jeux Méditerranéens (JM) est un facteur important dans le succès de cet événement, prévu à Oran en 2021, ont estimé, mardi, les intervenants, lors de la deuxième et dernière journée du séminaire algéro-britannique sur les échanges d’expériences dans l’organisation des grandes manifestations. «Il s’agit là également d’un des atouts que les organisateurs devront prendre en charge, tout en mettant les moyens financiers nécessaires pour ratisser large dans ce registre», a estimé l’expert anglais, Egemen Onen, dans sa communication intitulée : “la communication, pour une meilleure visibilité et promotion des évènements sportifs». A ce propos, le conférencier a rappelé que l’actuel directeur général du comité d’organisation des JM d’Oran, Salim Iles, avait lui-même participé à la promotion des JM d’Izmir (Turquie) en 2014. Il a également mis en exergue la nécessité de suivre un plan de communication précis basé sur des règles de marketing de haute facture. Cet expert, qui a contribué à l’organisation de plusieurs évènements sportifs de taille à travers le monde, a relevé que jusqu’à présent la promotion de la 19ème édition des JM n’a pas atteint sa vitesse de croisière, notamment à l’échelle internationale, d’où, a-t-il estimé, «la nécessité de redoubler d’efforts dans ce sens, en cherchant en particulier à drainer des sponsors et des partenaires à même d’aider à mettre les gros moyens financiers pour promouvoir les jeux un peu partout dans le monde». L’orateur a également préconisé l’implication de toutes les villes du pays dans la promotion de l’événement. Dans une deuxième conférence, le même expert a évoqué un autre volet non moins important relatif aux retombées économiques, culturelles, touristiques et autres sur la ville d’Oran une fois les jeux terminés. À ce propos, il a rappelé que la ville de Londres avait créé une agence spécialement pour la préservation de l’héritage physique des JO, organisés dans la capitale du Royaume Unis en 2012. Pour cet expert, «l’exploitation des équipements sportifs utilisés lors des JM par le large public oranais devrait être effective car il s’agit de l’un des objectifs escomptés par l’organisation de cet événement devant avoir également des retombées sociales sur le citoyen à travers l’amélioration de son cadre de vie» . Le Directeur général de l’aménagement du territoire et son attractivité au niveau du ministère de l’intérieur, des collectivités locales et de l’aménagement du territoire, Madjid Sâada, a souligné, pour sa part, la nécessité des JM d’Oran «une plate-forme pour attirer le maximum d’investisseurs grâce à un plan de marketing devant rendre très visibles les potentialités de la ville dans tous les domaines». En outre, il a estimé que «les sommes colossales mobilisées par les pouvoirs publics pour l’organisation d’un événement méditerranéen de haute facture devraient permettre un retour d’investissement efficace et des retombées tangibles sur la population oranaise «. Par ailleurs, les évènements sportifs constituent également une aubaine pour promouvoir le tourisme local des pays organisateurs. Ce fut le cas pour Londres lors des JO 2012, comme l’avait indiqué Orlan Edwards, du «British Council «. Sa communication avait porté sur «le rôle des évènements sportifs sur le plan culturel et touristique «. Le conférencier a notamment mis l’accent sur l’accompagnement des JO par le conseil culturel de Londres, «une expérience dont doit s’inspirer la ville d’Oran pour promouvoir les traditions et valeurs culturelles de l’Algérie en général et sa région en particulier «, a-t-il estimé. «De telles activités permettront de créer une nouvelle dynamique culturelle et touristique dans la région « a estimé M. Edwards, indiquant qu’il s’agit là d’un des objectifs assignés à la 19e édition des Jeux Méditerranéens, prévus du 26 juin au 5 juillet 2021. Le séminaire algéro-britanique a été organisé par le ministère de l’Intérieur, des collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, en coordination avec l’ambassade de la Grande-Bretagne en Algérie, ainsi que le Comité national de l’organisation des JM, rappelle-t-on. La cérémonie de clôture s’est déroulée en présence des autorités locales ainsi que de l’ambassadeur de Grande-Bretagne en Algérie.