Kouki

Profitant des problèmes du technicien tunisien : Le CRB veut chiper El Kouki à l’ESS

Les prochains jours pourraient réserver une mauvaise surprise à l’ES Sétif, qui est en passe de perdre son entraineur tunisien, Nabil El Kouki. Ce dernier, las d’attendre la régularisation de sa situation financière, serait sur le point de changer d’air.
Alors qu’il vient de réussir une sacrée remontada avec l’ES Sétif, dimanche en Ligue des champions africaine, Nabil El Kouki pourrait troquer incessamment l’Entente pour le CR Belouizdad.
Selon une source très crédible, le technicien tunisien est en contacts très avancés avec le directeur sportif du Chabab, Hocine Yahi. Les négociations entre les deux parties avancent dans le bon sens, même si l’ancien coach du Club Africain a déjà refusé une première proposition financière du CRB.
D’ailleurs, Yahi s’apprête à formuler une deuxième offre à El Kouki pour le convaincre une fois pour toutes de rejoindre le banc du champion d’Algérie en titre. D’autant que l’intéressé aurait émis le vœu de quitter le club d’Aïn El Fouara en raison des problèmes financiers qui continuent d’ébranler sa sérénité. Il faut dire que du côté de la direction sétifienne, on se veut imperturbable. Aussi bien le président du conseil d’administration de la SSPA, Hakim Serrar, que le président du CSA, Ellafi, les deux hommes sont catégoriques : le technicien tunisien terminera la saison à Sétif.
Mais l’intéressé continue de semer le doute concernant son avenir avec l’Aigle noir. Les propos qu’il a tenus à l’issue du précédent match de son équipe face aux Gambiens de Fortunes FC laissent croire qu’il n’est pas du tout en odeur de sainteté avec les dirigeants. La preuve, il les a sévèrement critiqués pour ne pas avoir réussi à qualifier de nombreuses nouvelles recrues pour disputer les premiers tours de la Ligue des champions.
Cet échec s’est fait déjà ressentir, surtout qu’il a coïncidé avec le départ de pas moins de 8 joueurs ayant participé à la précédente campagne continentale des gars d’Aïn El Fouara.
Quoiqu’il en soit, le CRB espère régler la question de la nomination d’un entraîneur en chef dans les tout prochains jours.
Soit avant la double confrontation face aux Ivoiriens de l’ASEC Mimosas pour le compte du deuxième tour préliminaire de la Ligue des champions, dont la manche aller est prévue le 15 octobre à Abidjan.
H. S.