10.9 C
Alger
27 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

POUR FINANCER LES 58 OPÉRATIONS DE DÉVELOPPEMENT PROGRAMMÉES À TINDOUF :
L’État injecte 3 800 milliards de centimes  

Outre ses richesses culturelles et touristiques, son étendue et ses atouts de développement, la wilaya de Tindouf offre une multitude d’opportunités économiques, d’où cette nouvelle vision du gouvernement et l’intérêt particulier du président Tebboune à stimuler le dynamisme de ces différentes ressources.

À l’écoute des préoccupations des autorités locales et des populations de la région, le président de la République a supervisé la semaine écoulée le lancement de projets « vitaux à dimension stratégique », notamment la ligne ferroviaire Tindouf-Béchar (950 km), la mine de Ghara Djebilet, ainsi que d’autres projets, dont l’implantation d’une centrale solaire, qui servira à sécuriser les besoins énergétiques de la mine de Ghara Djebilet et de ses environs. Des projets qui visent essentiellement à renforcer la position de Tindouf en tant que wilaya centrale. Présidant hier une réunion avec les autorités locales et les élus de la wilaya, le ministre de l’intérieur et des Collectivité locales, Brahim Merad, a annoncé qu’une « énorme enveloppe financière estimée à 3 800 milliards de centimes, sera allouée à la wilaya », dans le cadre de la préparation du programme complémentaire de développement approuvé par le chef de l’État, tandis que « le fonds de garantie des collectivités locales bénéficiera, d’autre part, « de 7 milliards de dinars, en vue de réaliser 58 opérations de développement ».

Un programme en adéquation avec les besoins de la région
Concernant l’achèvement du poste frontalier algéro-mauritanien, le ministre a relevé que c’«est un acquis important pour la wilaya», soulignant que Tindouf s’apprête à devenir «  un pôle industriel et créera une grande mobilité dans la région à travers l’ensemble des grands projets dont elle a bénéficié ». Le ministre de l’Intérieur a également mis en avant « la volonté du président de la République de mettre en œuvre un programme complémentaire en adéquation avec les besoins de la région », le considérant comme « un acquis important qui permettra de répondre aux préoccupations des citoyens dans les domaines de la santé, de l’approvisionnement en eau et de l’assainissement, du logement et du développement urbain ». Tout en confirmant que « de grands efforts sont déployés par l’État pour accélérer le rythme du développement de Tindouf », Merad reconnaît néanmoins que « cela reste à un niveau inférieur à celui souhaité pour cette wilaya importante ».
Hamid Si Ahmed

Related posts

AGRICULTURE : Un meilleur système d’irrigation pour un bon rendement

courrier

POINT COVID-19 EN ALGÉRIE : 160 nouveaux cas, 211 guérisons et 6 décès

courrier

Sur invitation du président Tebboune : Le roi de Jordanie à Alger depuis hier

courrier

Lutte contre le cancer : l’immunothérapie, bientôt en Algérie

courrier

BEDOUI AU 12E SOMMET EXTRAORDINAIRE DE L’UA : Lancement imminent de la Zone de libre-échange africaine

courrier

300 entreprises signeront leurs contrats la semaine prochaine : L’ADE confiera la gestion d’une partie des services aux microentreprises

courrier