Kamel Nasri

POUR ÉVITER UNE AUTRE SAIGNÉE AU TRÉSOR PUBLIC : Nasri ordonne la restitution des conteneurs des armateurs étrangers

Le ministre des Travaux publics et des Transports, Kamel Nasri, a appelé hier les opérateurs économiques algériens à restituer au plus vite aux armateurs étrangers les conteneurs qu’ils utilisent pour leurs importations afin d’éviter le paiement de frais supplémentaires en devises.

S’exprimant lors d’un point de presse à l’occasion de la réception du navire porte-conteneurs « Cirta », au port d’Alger, Nasri a lancé un appel aux opérateurs économiques algériens pour qu’ils restituent aux armateurs étrangers et dans « les plus brefs délais », les conteneurs qu’ils utilisent. « Le retard accusé dans la restitution de ces conteneurs engendre des problèmes et le paiement de frais supplémentaires aux armateurs étrangers. Chaque jour de retard coûte au pays des sommes importantes d’argent en dinars et en devises. Cela en plus des répercussions de ces frais supplémentaires sur les prix de revient des produits de consommation importés », a expliqué Nasri. La restitution des conteneurs dans les plus courts délais permettra de régler ce problème qui reste selon le ministre des Travaux publics et des Transports « inadmissible ». Nasri a exhorté, en outre, les opérateurs économiques algériens, publics ou privés, à faire appel, « dans la mesure du possible », dans le cadre de leurs opérations d’importation et d’exportation, aux entreprises nationales de transport maritime afin de réduire les dépenses en devises. À ce propos, le ministre a assuré que des efforts ont été déployés dans le cadre d’un plan visant à la relance du pavillon national, pour permettre à l’armateur national d’atteindre entre 23 et 25% des parts du marché algérien du transport maritime des marchandises, estimé actuellement à 6 %. « L’Algérie aspire à réaliser beaucoup plus grâce à d’autres investissements dans le secteur », a-t-il souligné.Par ailleurs, Nasri a évoqué, à l’occasion, l’activité de l’exportation qui devrait connaitre, selon lui, « un essor dans les mois prochains et dans les années à venir ».
Pour rappel, le 1er juin Kamel Nasri a annoncé que l’Algérie réceptionnera un navire de transport de marchandises baptisé « Cirta » et un autre pour le transport des voyageurs au profit de l’Entreprise nationale de transport maritime de voyageurs (ENTMV), baptisé « Badji Mokhtar 3 ». De son côté le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a inauguré, il y a deux semaines, le nouveau navire « Djanet » destiné au transport de marchandises, d’une capacité de 1.478 conteneurs, en faveur du Groupe algérien de transport maritime (GATMA). Djerad a indiqué à cette occasion que « l’Algérie doit reprendre la place qui lui sied et son rôle dans le bassin méditéranéen et dans l’économie régionale et mondiale », à travers ce genre d’opérations à même de réduire la facture de prestation de services auprès des opérateurs étrangers en matière de transport maritime. Il par ailleurs qualifié de « point noir » les coûts et dépenses des services de transport maritime assurés par les opérateurs étrangers, préconisant de recourir davantage à l’utilisation des moyens nationaux dans ce domaine.
S. Oubraham