Oran : inauguration de la Grande mosquée Abdelhamid Ben Badis

La Grande mosquée Abdelhamid Ben Badis a été inaugurée vendredi, par le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aîssa, en présence des autorités locales et d’un grand nombre d’invités et de citoyens venus découvrir cet imposant édifice religieux.

Dans son allocution, le ministre a estimé que la Grande mosquée d’Oran tout comme la mosquée Emir Abdelkader de Constantine «représentent des symboles de l’attachement profond de l’Algérie à sa religion musulmane et du recouvrement de la souveraineté nationale». Il a également rappelé que la construction de ce pôle cultuel et culturel a rencontré des difficultés.
«Il a fallu l’intervention du Président de la République, Abdelaziz Bouteflika, qui a décidé en 2007, le financement du projet sur le budget de l’état, pour qu’enfin le projet soit achevé», a-t-il indiqué, soulignant que cette inauguration «coïncide avec le lancement de la manifestation «Constantine, capitale de la culture arabe 2015», de la Journée du Savoir, et la célébration du premier anniversaire de la réélection du Président Bouteflika à la tête de la magistrature suprême».
La cérémonie d’inauguration de ce complexe religieux et culturel a été marquée par une récitation collective des versets du Saint Livre, la lecture d’El Burda de l’imam El Boussiri et des madihs à la gloire du Prophète QSSL. Un spectacle de cavalerie a donné une touche particulière à cet évènement. Des citoyens d’Oran ont offert le plat traditionnel du couscous à tous les convives.
La prière du premier vendredi dans cette mosquée a été retransmise en direct sur les chaînes satellitaires de l’ENTV. Il est prévu également la retransmission en duplex, à partir d’Oran, de la première journée du Colloque international sur Cheikh Ben Badis, au profit des hôtes de Constantine, conviés dans le cadre de la manifestation Constantine capitale de la culture arabe 2015.
La réalisation de cet ouvrage gigantesque a été entamée en 2000 après un retard qui a duré 30 ans. Le coût de ce projet a été de l’ordre de 8,5 milliards DA, selon la direction des affaires religieuses et des wakfs. Edifiée à Hai Djamel-Eddine à l’est d’Oran, la mosquée Abdelhamid Ben Badis se distingue par son minaret couvert en verre de 104 mètres de haut.
Elle comprend deux grandes salles de prières pour hommes et femmes ainsi qu’une vaste esplanade, offrant une capacité d’accueil totale de 25 000 fidèles. Ce complexe religieux dispose également d’un institut supérieur de formation d’imams, un centre des arts islamiques, d’une salle de conférences de 600 places, de locaux commerciaux et d’un parking doté d’une capacité d’accueil de 600 véhicules entre autres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>