9.9 C
Alger
21 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
RÉGIONS

Oléiculture : Une cueillette de prés de 24 000 qx d’olives attendue à Ghardaïa

La cueillette des olives atteindrait plus de 23.800 quintaux dans la wilaya de Ghardaïa, au titre de l’actuelle campagne agricole 2017, selon les estimations de la direction des services agricoles (DSA). Cette production, si elle était atteinte, représentera une hausse de prés de 5% par rapport à celle de la dernière campagne agricole qui a tourné autour de 22.500 QX, a indiqué à l’APS le responsable des statistiques à la DSA, Khaled Djebrit. L’on s’attend cette année à un rendement moyen de 26 quintaux à l’hectare et cela en dépit d’une très faible pluviométrie et les fortes chaleurs d’été qu’a connues la région, a-t-il ajouté. Cette campagne touche une superficie de 916 hectares, avec 176.473 oliviers productifs sur une superficie globale de 1.753 hectares, englobant près de 372.780 pieds plantés ces dernières années, a-t-il fait savoir. Les services de la DSA estiment également que sur cette récolte de 23.800 QX d’olives prévues, 20.255 qx seront consommés comme olives de table et 3.565 qx pour l’extraction de prés de 40.000 litres d’huile d’olive «vierge et bio» par trois huileries modernes créées à Guerrara, Béni-Isguen et Benghanem. Arbre qui «se comporte bien» dans un environnement hostile, aride et sec, l’olivier s’adapte bien dans la wilaya de Ghardaïa, comme en témoignent les nombreuses rangées d’oliviers nouvellement plantées comme brise-vent autour des périmètres agricoles créés le long de la RN-1, entre Ghardaïa et El-Menea, et à Guerrara, où malgré l’absence de soins, leur fructification est relativement abondante, entrainant ainsi un engouement pour cet arbre «noble». La superficie consacrée à l’oléiculture a connu un développement dans la wilaya, en passant de 118 hectares en 2000 à 1 394 ha en 2015, avec 334.380 oliviers, avant d’atteindre une superficie de 1.753 ha avec 372.800 plants. Selon des spécialistes de la DSA, l’olivier qui présente l’avantage de se multiplier par bouture, devrait connaître une grande expansion les prochaines années, notamment à la faveur de la généralisation des moyens modernes d’irrigation, tel le système du goutte-à-goutte, et la vulgarisation de l’itinéraire technique de l’oléiculture auprès des agriculteurs de la région ainsi que le respect des techniques de cueillette (en évitant le gaulage), de stockage et de trituration des fruits afin d’optimiser la production. La production de l’olivier et d’huile d’olive occupe actuellement, aux côtés de la production apicole, une place de choix dans la région de Ghardaïa, notamment pour leur vertus médicinales avérées, d’où la nécessité d’améliorer les techniques de production notamment l’irrigation, la protection contre les maladies et les méthodes de cueillette, estiment les mêmes spécialistes. Les services agricoles et la conservation des forêts œuvrent à l’extension de l’olivier et des ruchers dans la wilaya de Ghardaïa, qui offrent de nombreuses opportunités d’investissement et génèrent des revenus substantiels pour de nombreux agriculteurs, ont-ils indiqué. Ces mêmes spécialistes citent, à titre d’exemple, les opportunités de création de nouvelles huileries, notamment au sud de la wilaya, dans les zones de Hassi-Lefhal et El-Menea qui ont bénéficié de plusieurs initiatives et projets agricoles privés susceptibles de renforcer la place de l’huile d’olive dans la vie économique locale, ainsi que des manufactures et autres entreprises agroalimentaires pourvoyeuses d’emplois.

Related posts

Culture du café à Bouzeghaïa (Chlef) : Réussite de la première expérience

courrier

Routes à Chlef : l’évitement de la ville d’Ouled-Farès opérationnel

courrier

Tizi Ouzou : Lancement d’une campagne de plantation du Safran

courrier

Bouira : une journée à Boukram

courrier

5e édition du salon déidé à l’hygiène à Tizi Ouzou : Dix-sept entreprises et des artisans y participent

courrier

Salon de l’artisanat à Aïn Témouchent : exposition-vente des produits du terroir

courrier