Zeghdoud

Mounir Zeghdoud (entraîneur de l’USMA) : «Un joueur professionnel est censé garder sa forme pendant cette période d’inactivité»

Comme tout le monde le sait, et dans le monde entier les différentes compétitions sportives ont été suspendues à cause de la propagation de Coronavirus et tout le danger auquel sont désormais exposés les habitants de la planète. L’Algérie n’a pas dérogé à la règle, puisque cela fait une semaine que toutes les infrastructures sportives sont fermées. Tous les clubs aussi ont libéré leurs joueurs pour rentrer chez eux. Une situation que les sportifs vivent difficilement, surtout que personne n’est en mesure actuellement de prédire si la compétition va reprendre ou non. Face à cet impondérable né d’un cas de force majeur, les entraineurs des formations de l’élite tentent de s’y adapter. C’est ce que fait du reste le nouveau patron technique de l’USMA, Mounir Zeghdoud qui a annulé les entrainements collectifs et a demandé à ses joueurs de suivre un programme de travail individuel.
«Tous les joueurs ont reçu sur leur email le programme d’entrainement à suivre durant toute cette période jusqu’au 5 avril. Maintenant si les choses évoluent d’ici là, on va réadapter notre programme. Le plus important reste la santé des personnes. Il s’agit d’un virus dangereux qui est en train de faire des dégâts dans le monde. Chez nous il y a plusieurs cas enregistrés, c’est pour cela qu’on doit être vigilants et sur nos gardes», a indiqué l’ancien international.
Pour ce qui est du programme d’entrainement individuel, le driver des Rouge et Noir a précisé à ce sujet : «Un joueur professionnel doit penser à garder sa forme en essayant de suivre un programme d’entrainement adapté à la situation actuelle. S’entraîner chez soi et assurer le travail convenablement est une bonne chose car cela permet d’éviter les contacts à l’extérieur. Le plus important est de maintenir la forme physique. On va rester en contact avec tous les joueurs pour un suivi. On verra ce que décideront par la suite les hautes autorités du pays sur l’évolution de cette pandémie».
Le bureau fédéral qui se réunira le 31 mars en cours va justement faire la lumière sur ce dossier. Mais une chose est sûre : à la FAF, l’on n’a nullement l’intention de déclarer cette saison blanche, comme le prédisent certains.
«Il est très prématuré de parler d’une saison à blanc, il faut savoir que beaucoup de choses sont engagés sur le plan économique avec des pertes en cas d’arrêt définitif du championnat», a souligné le président de la FAF, Kheïreddine Zetchi.
Il a ajouté : « Nous allons essayer autant que possible de sauver les championnats et l’édition de Coupe d’Algérie et nous nous adapterons en fonction des évènements et de la réalité du terrain».
Le patron de la Fédération a conclu : «Nous ne pouvons pas faire dans le virtuel. Aujourd’hui, je préfère que l’on pense que le championnat sera repris avec des conditions spécifiques à cette situation que nous vivons. Je laisse la porte ouverte et nous nous adapterons pour prendre des décisions extrêmes».
Hakim S.