MCO

MC Oran : Vers un dénouement partiel de la crise financière

La direction du MC Oran a reçu des assurances de la part de son sponsor majeur, l’entreprise «Hyproc», pour lui débloquer prochainement «une subvention financière conséquente» afin de régler une partie de ses dettes envers ses joueurs, a-t-on appris du club de Ligue 1 de football.
Cet engagement a été pris au cours d’une réunion que les deux parties viennent de tenir sur demande des dirigeants des ‘’hamraoua’’, a-t-on précisé. La formation phare de la capitale de l’Ouest est secouée par une crise financière aiguë au point où ses joueurs sont privés de leurs salaires depuis sept mois, souligne-t-on. Le directeur général du club, Si Tahar Cherif El-Ouezzani, en poste depuis l’été dernier, et au lieu d’honorer ses engagements envers ses protégés, se retrouve dans l’obligation d’apurer les dettes du MCO envers d’anciens joueurs de l’équipe. Il sera aussi dans l’obligation de s’acquitter, et dans les meilleurs délais, de près de 7 millions DA au profit de l’ex-entraineur de l’équipe, le Français, Jean-Michel Cavalli, qui vient d’avoir gain de cause dans la plainte déposée auprès de la FIFA contre le club. Tablant au départ sur le rachat par l’entreprise « Hyproc » (filiale de Sonatrach) de la majorité des actions de la SSPA/MCO, Cherif El-Ouezzani a dû déchanter. L’entreprise en question n’est pas prête à conclure une quelconque transaction dans ce sens avant que les présidents qui se sont succédés à la tête du club n’assainissent les différentes situations financières relatives à la période de leurs règnes. Le MCO, qui n’a plus goûté à la joie des titres depuis son dernier trophée en coupe d’Algérie en 1996, occupait la 8e place au classement du championnat avant que la compétition ne soit gelée depuis un peu plus de deux mois pour contrer la pandémie du coronavirus. Les Rouge et Blanc ont été également éliminés dès les huitièmes de finale de la Coupe d’Algérie, rappelle-t-on.
Hakim S.