HAUT C SECURITE

MAINTIEN DU PLAN DE CONFINEMENT POUR L’AID ET POURSUITE DU RAPATRIEMENT DES ALGÉRIENS BLOQUÉS À L’ÉTRANGER : Le président Tebboune préside une réunion du Haut Conseil de sécurité

Primo, l’évolution de la pandémie du Covid-19 en Algérie dont le Président estime le dispositif de confinement d’efficace pour ne pas le reconduire en cette fin de Ramadhan et le début de la fête de l’Aïd El Fitr. Secundo, le président Tebboune a instruit le Premier ministre de procéder au rapatriement des Algériens restés encore bloqués à l’étranger.
« Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, Chef suprême des Forces armées, ministre de la Défense nationale, a présidé, ce jour 16 mai 2020, au siège de la Présidence de la République, une réunion du Haut Conseil de sécurité consacrée à l’évaluation de la situation dans le pays à la lumière des récents développements concernant la pandémie du Covid-19 », pouvait-on lire sur un communiqué de la Présidence repris par l’APS.
Ainsi, en la circonstance, le président de la République, qui a rappelé le dispositif sanitaire mis en place pour faire face à la pandémie du coronavirus, a estimé que ce plan a prouvé son « efficacité ». Une raison pour laquelle, le Président a jugé « important » de maintenir ce dispositif durant cette fin du mois sacré et le début de la célébration de la fête de l’Aïd.
En prévision justement, le chef de l’État a appelé le peuple algérien à la nécessité capitale de rester de garde à l’occasion, comme il a appelé « à l’esprit de responsabilité de tout un chacun et à l’impératif du maintien d’un haut degré de vigilance pour garantir la sécurité de tous », cite la même source.
Quant à la deuxième question tout aussi d’actualité, elle concerne les ressortissants algériens restés encore bloqués à l’étranger du fait de la crise sanitaire mondiale à l’origine du bouclage des frontières, le HCS « a écouté un compte rendu du Premier ministre, Abdelaziz Djerad, sur ce dossier, pour ne citer que le cas des Algériens de Turquie qui se sont adressés par le biais d’une lettre rendue publique, au Président personnellement. Prenant la parole, le chef de l’Etat a donné des « instructions pour une prise en charge la plus coordonnée possible qui tienne compte des conditions particulières de chaque groupe de citoyens et aussi de l’impératif du respect des conditions sanitaires qui s’imposent en toutes circonstances lors de telles opérations ».
Après avoir clos les deux points à l’ordre du jour de cette réunion de haut niveau, le président Tebboune aborde la question de la période post-pandémie. Ce qui nécessité donc et systématiquement d’anticiper sur l’avenir aussi bien sanitaire du pays qui économique et social. À ce titre, le chef de l’Etat a instruit les membres du HCS de « travailler dès à présent à l’élaboration d’un plan d’action pour l’après Covid-19 qui tienne compte des différentes dimensions sanitaire, mais aussi économique et sociale ». Et au Président, enfin, d’insister particulièrement sur « le besoin d’une solidarité avec ceux qui ont été fortement touchés par cette pandémie ».
Farid Guellil