8.9 C
Alger
4 mars 2024
lecourrier-dalgerie.com
À LA UNELA 24

LES SPÉCIALISTES RECOMMANDENT LA RÉADOPTION DES GESTES BARRIÈRES : Le Covid-19 de retour chez-nous !

Face à la recrudescence du Covid-19 dans beaucoup de pays depuis le début de la saison hivernale, des spécialistes recommandent de ré-adopter les mesures de protection et de maintenir la vigilance. Des propositions ont même été faites par le comité scientifique pour ramener une quantité de doses de vaccin destinées aux personnes vulnérables.
C’est ce qu’a fait savoir hier, Elias Akhamok, chef de service des maladies infectieuses à l’EPH de Tamanrasset et membre du comité scientifique de prévention et de lutte contre la Covid. S’exprimant sur les ondes de la Radio nationale chaîne III, il a indiqué que depuis le début du froid, des cas de Covid sont signalés même si ceux-ci restent isolés. Selon lui, il s’agit d’un pic épidémique, car la Covid est désormais classée comme une grippe saisonnière.
Akhamok a expliqué à cette occasion que les cas signalés sont atteints du variant Omicron qui, rappelle-t-il, est moins virulent comparé au variant Delta. «Avec le variant Omicron, la virulence a baissé. Contrairement au Delta qui touchait même les sujets jeunes, le variant Omicron présente des risques uniquement pour les personnes les plus vulnérables, et du moment qu’il ya des personnes vulnérables parmi nous, il peut y avoir des décès », a-t-il prévenu. Dans ce contexte, l’invité de la radio a relevé que l’abandon des mesures de protection est la principale cause de recrudescence du covid, de la grippe ou la propagation d’autres bactéries ou virus. « Même si la situation n’est pas aussi alarmante, la vigilance doit être de mise », a recommandé Akhamouk, appelant de ce fait à la réactivation du « plan hiver », impliquant le port du masque par les personnes malades et sensibiliser notamment les personnes à risque à la vaccination contre la grippe saisonnière et contre le Covid. Le spécialiste en infectiologie a rappelé qu’en observant les mesures de prévention, on lutte contre de nombreuses maladies contagieuses, à l’instar du Covid, la tuberculose, la grippe saisonnière et la rougeole. En plus de la prévention, le même intervenant a appelé à plus de vigilance pour ce qui est de la prise en charge des personnes malades, au risque de faire face à une augmentation de personnes hospitalisées. Au niveau du comité scientifique nous avons même recommandé de ramener des doses de vaccins contre le covid19, car même si on a terminé avec la pandémie on n’en a pas fini avec le virus, a-t-il fait savoir.
Et d’ajouter qu’il y a risque de faire souvent face à des épisodes de recrudescence surtout en hiver. La vaccination devra, à cet effet,  viser les personnes vulnérables pour les protéger comme cela se fait avec la grippe chaque année. Akhamok a indiqué en outre qu’il a été recommandé d’importer au moins 200 000 doses, dans un premier temps, et de s’adapter à la demande par la suite. S’agissant, par ailleurs, de la grippe saisonnière, il a dit qu’il ne faut surtout pas la sous-estimer car elle touche un milliard de personnes et cause 600 000 décès à travers le monde. Pour ce qui est de la vaccination contre la grippe, il a indiqué que 2 millions de doses ont été préparées, soulignant que la quantité risque d’augmenter.
Ania Nch.

Related posts

FINANCEMENT AGRICOLE : Une banque en cours de création

courrier

Primaire du PS en France : Valls prépare sa candidature

courrier

Tamanrasset et Skikda : Cinq terroristes déposent les armes

courrier

LORS D’UNE OPéRATION ANTITERRORISTE DE L’ANP À CHLEF : Décès de deux militaires suite à l’explosion d’une bombe

courrier

EN : Raouraoua met déjà la pression sur Gourcuff

courrier

Hommage au martyr Didouche Mourad : « Si nous venons à mourir, défendez notre mémoire »

courrier