17.9 C
Alger
26 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LES COULISSES DE LA COMPOSITION DU PANEL RÉVÉLÉES PAR NACER DJABI : Quatre noms «rayés» de la liste des médiateurs

Le panel des personnalités appelées à faciliter le dialogue en vue d’obtenir le « consensus le plus large possible » sur les conditions et modalités d’organisation de l’élection présidentielle tiendra, aujourd’hui à Alger, sa première réunion, qui sera consacrée à la discussion de son règlement intérieur et son plan d’action pour la conduite du dialogue national inclusif. Pendant ce temps, des critiques et des révélations au sujet de la composition de ce panel viennent d’apparaitre au grand jour.
Ainsi, sur sa page Facebook, le sociologue Nacer Djabi a critiqué la composition du panel, révélant ainsi quelques «vérités» à ce propos qui auraient marqué les coulisses au cours de la semaine passée. « Les six personnalités du panel annoncé jeudi passé par la Présidence est un signe d’ignorance par les vrais décideurs de la situation actuelle du pays», estime Djabi dans un message écrit en langue arabe. Pour lui, «le vrai pouvoir n’est pas encore en mesure de quitter ses anciennes pratiques», affirme-t-il dans sa tribune.
À propos de la composition du panel des six personnalités qui ont rencontré, jeudi, le chef de l’État, le sociologue a révélé le déroulement des faits jusqu’au jour de la rencontre avec Abdelkader Bensalah, jeudi passé. «Ce qui s’est passé en réalité était loin de cette perception». « Des personnalités ont été incluses dans sa (panel, ndlr) composition», rappelant qu’au début, il a été sollicité par des institutions nationales officielles sans citer de noms pour joindre ce panel.
«J’ai accepté au départ puisque je me suis dit qu’il s’agit bien de l’avenir du pays, et que le dialogue est la seule issue de sortie de cette crise». Or, affirme le sociologue, «j’ai posé des préalables indiscutables comme des mesures d’apaisement avant d’entamer cette démarche, à l’instar de la libération des détenus d’opinion du Mouvement etc.» Djabi a indiqué aussi que de sa part, il a pris contact avec trois membres de la liste de médiation pour participer à cette démarche devant aboutir à un dialogue national. À sa surprise, ces derniers «ont été remplacés par la suite par d’autres», témoigne-t-il, allusion à ceux qui ont été supplantés, et sans les citer, par «Lazhari Bouzid, Abdelwahab Bendjelloul et Benaïssa Azzedine».
Cependant, on constate aisément qu’il s’agissait de quatre (04) noms en particulier qui auraient été écartés de la liste dans la nuit du mercredi au jeudi. Il s’agit de Saïd Salhi, vice-président de la Laddh (Aile de Zahouane), Nacer Djabi lui-même, Lyès Mirabet, président du Syndicat des praticiens de la santé publique et de Islam Benatia, un acteur du mouvement citoyen et youtuber de son état. En effet, leur participation à cette démarche de médiation, drivée par Karim Younès, était valable jusqu’à mercredi soir, soit à la veille de l’audience accordée par Bensalah au panel des six personnalités. Mais, le lendemain, Djabi dit être «surpris» d’apprendre que des noms soient «rayés» de la liste devant rencontrer le chef de l’État. Pour le reste, le sociologue estime que ce panel ne reflète pas la dimension du mouvement populaire et citoyen, quoiqu’il souhaite aux médiateurs «une bonne chance» dans l’accomplissement de leur mission.
S. O.

Related posts

MARCHÉ NOIR DE LA DEVISE : Les députés appellent à l’éradication pure et simple

courrier

BUDGET 2019 : Raouya reconnaît une «situation économique difficile»

courrier

Tebboune sur la fermeture des frontières avec le Maroc : Le rappel des faits en réponse à la propagande de Rabat

courrier

INDUSTRIE DE LA DÉFENSE : 40 ans de coopération algéro-chinoise

Redaction

LETTRE À L’OPINION MONDIALE : J’Accuse…!

Redaction

ORGANISATION DU SERVICE DES URGENCES À ALGER : Le nouveau plan sera généralisé au reste des wilayas

courrier