TPE

Les choses bougent pour le paiement électronique

Quatre-vingt pour cent (80 %) des terminaux de paiement électronique (TPE) installés à travers le pays « sont aujourd’hui opérationnels », a annoncé hier à Bouira le P-dg du Crédit populaire algérien (CPA), Mohamed Dahmani. S’exprimant au cours de la visite du ministre de la Numérisation et des Statistiques, M. Mounir Khaled Berrah, à Bouira, le P-dg de la Banque CPA a assuré que « 80 % des TPE installés sont aujourd’hui opérationnels », avant d’annoncer que « 5.000 TPE ont été déjà installés et 5.000 autres sont en cours d’installation ». « Nous avons au total 10.000 TPE à travers le territoire national, dont 5.000 sont en cours d’installation », a expliqué M. Dahmani au ministre, qui inspectait l’agence locale du CPA de Bouira. Dans le cadre des efforts visant à numériser et a développer davantage le CPA, les cadres de cette banque publique ont saisi cette occasion pour annoncer l’établissement prochain de 200.000 livrets électroniques d’épargne destinés aux clients de cet organisme financier. « Le CPA compte élaborer quelque 200.000 carnets électroniques d’épargne, dont 50.000 sont prévus pour la semaine prochaine », a expliqué un des cadres centraux du CPA au ministre. Sur place, M. Berrah a loué cette action, qui, a-t-il souligné, « va rassurer et sécuriser davantage le client ».

23 enfants et ados opérés pour scoliose à Oran
Un total de 23 enfants et adolescents en souffrance de scoliose, ont été opérés au cours de la période du confinement sanitaire, au niveau de la clinique spécialisée en orthopédie et en rééducation des victimes d’accident du travail CNAS-CSORVAT de Mesreghine, dans la wilaya d’Oran. Il s’agit d’enfants et adolescents souffrant de scoliose, une déformation de la colonne vertébrale qui survient au cours de la croissance, a indiqué Mme Naima Maachou, ajoutant que ces patients ont subi des chirurgies scoliotiques, pour corriger la courbure de la colonne vertébrale. La CSORVAT a profité de la période du confinement, pour opérer ces enfants et adolescents pour ne pas perturber leur scolarisation, a noté Mme Maachou, ajoutant que ce nombre 23 est important, notamment qu’il s’agit d’une chirurgie lourde, avec un seul spécialiste le scoliologue Pr Benchennouf pour toute la région ouest. En tout, la clinique a opéré 72 patients depuis 2011, des enfants et adolescents âgés entre 14 et 21 ans, a fait savoir la même responsable. La prise en charge de la scoliose dans l’ouest, et dans le pays en entier, reste insuffisante, en raison du manque de scoliologues, qui sont rares à choisir cette spécialité. Le ministre de la Santé, Abderrahmane Benbouzid, avait promis, lors de sa visite à la CSORVAT en septembre dernier, de prendre en charge le dossier, et œuvrer à l’amélioration de la prise en charge de cette pathologie.
La solution, selon lui, serait d’encourager la spécialisation dans la chirurgie scoliotique, qui connait peu d’engouement à cause de sa lourdeur. C’est d’autant plus qu’une telle opération dure quelque 8 heures, que la mobilisation de spécialistes s’impose.

4 fusils de chasse et des munitions saisis à M’sila
Les éléments de la Gendarmerie nationale de la wilaya de M’sila ont saisi quatre (4) fusils de chasse dans les communes d’Ouled Addi Guebala et de Berhoum, selon le groupement territorial de ce corps constitué. Cette opération réalisée sur informations faisant état de la présence de contrebandiers exerçant le trafic de fusils de chasse et de munitions, a également permis la saisie d’une quantité de munitions et l’arrestation de quatre (4) individus impliqués dans cette affaire, a précisé la même source. Les personnes impliquées dans cette affaire seront présentées devant le parquet pour le chef d’inculpation « possession et commercialisation et trafic d’armes », ont conclu les services de la Gendarmerie Nationale.

Deux femmes tuées dans l’explosion d’une mine à Ain Defla
Les mines de fabrication artisanales tuent toujours en Algérie. Ces engins de la mort enfouis laissées sur le champ comme enfouis sous terre, aussi bien par la France durant sa colonisation que par les hordes terroristes dans les maquis durant les années 90. En effet, et malgré les nombreuses opérations de déminage menées des années durant par l’Armée nationale populaire, ces mines continuent à faire des victimes. Hier samedi, deux femmes sont mortes dans l’explosion d’un engin de fabrication artisanal, dans la région de Bouarous, à Ain defla, rapportent plusieurs sources concordantes.

Saisie de plus de neuf kg de kif à Ghazaouet
Les éléments de la Sûreté de wilaya de Tlemcen ont saisi 9,800 kg de kif traité dans la commune de Ghazaouet, a rapporté hier un communiqué de la cellule de communication de la Sûreté de wilaya. L’opération, effectuée par des éléments du service régional de lutte contre le trafic de drogue et des psychotropes de la Sûreté de wilaya de Tlemcen suite à une enquête approfondie menée à Ghazaouet, s’est soldée par l’arrestation de trois individus âgés entre 21 et 39 ans. La perquisition aux domiciles des mis en cause à Ghazaouet a permis de découvrir la quantité précitée de kif traité, des téléphones portables et la saisie d’un véhicule. Une procédure juridique a été engagée pour déférer les trois mis en cause devant le procureur de la République près le tribunal de Ghazaouet, pour détention et trafic de drogue.

Un réseau de trafic international de drogue tombe à Oran
Les services de la Sûreté de wilaya d’Oran ont réussi à démanteler un réseau de trafic international de drogue et à saisir près de 11 kg de kif traité et 1,45 million DA, selon ce corps de sécurité. Les éléments de la brigade de recherche et d’intervention du service de wilaya de la police Judiciaire d’Oran ont arrêté, dans une opération, trois (3) personnes de cette bande, en exploitant des informations faisant ressortir que des individus transportent de la drogue à bord d’un camion, a-t-on indiqué. Après avoir suivi les mouvements de cette bande, un de ses membres a été arrêté au niveau du rond-point de haï « USTO » à bord d’un camion où ils ont découvert à l’intérieur, lors de la fouille, deux colis de kif traité conditionné dans 10 plaquettes pesant 10,8 kg, ainsi qu’une somme de 200.000 DA. Les enquêtes préliminaires ont permis d’identifier d’autres membres de cette bande et un deuxième mis en cause, arrêté à son domicile, en plus de la saisie de 400 grammes de kif traité et d’une somme de 1,25 million DA. Un troisième inculpé (principal fournisseur) a été arrêté après extension de la compétence à une wilaya limitrophe à l’Ouest du pays avec la saisie d’un camion utilisé dans le transport de la drogue, a-t-on fait savoir.Une procédure judiciaire a été engagée contre les trois personnes arrêtées âgées de 36 à 58 ans qui seront présentées devant la justice pour trafic de drogue, atteinte à l’économie nationale et à la santé publique et infraction à la législation et la réglementation de change et des capitaux.