SITE ARCHEOLOGIE

Les auteurs des actes de sabotage au site de Tazoult seront poursuivis

La ministre de la Culture et des Arts, Malika Bendouda a instruit, dimanche, l’Office national de gestion et d’exploitation des biens culturels protégés (OGEBC) à l’effet « d’intervenir en urgence pour remédier aux actes du sabotage » constatés au niveau du site archéologique de Tazoult dans la wilaya de Batna, indique un communiqué du ministère. Suite aux actes de sabotage au niveau du site archéologique de Tazoult dans la wilaya de Batna, sous forme de gribouillis sur ses murs, la ministre a donné des instructions à l’OGEBC en vue de « poursuivre en justice les auteurs de ces actes et prendre des mesures juridiques coercitives à l’encontre de chaque coupable », précise la même source. La ministre a appelé les services du ministère à travers les wilayas à « la prudence, et à la sécurisation et à la protection des sites archéologiques », ajoute la même source. Cet acte de vandalisme confirme, selon elle, « le manque de surveillance indispensable dans ces sites, d’où la nécessité de dépêcher une commission d’inspection pour enquêter sur le sujet ». Mme Bendouda a rappelé que le sabotage des sites archéologiques « est un crime impardonnable et leur altération par des gribouillages et des ratures ou par la destruction (…) est un acte susceptible d’hypothéquer l’avenir des générations futures et d’altérer les caractéristiques de l’histoire exceptionnelle et séculaire de notre pays ». Prenant cette agression au sérieux, le ministère de la Culture et des Arts appelle l’ensemble des concernés parmi la société civile et les chercheurs, « à se mobiliser pour protéger les sites et les monuments archéologiques et à signaler sans hésitation toute atteinte ou tout acte suspect à leur encontre ».

Perturbations sur réseau électrique à la Cité 1 018 logt d’Ouled- Fayet
L’alimentation en électricité au niveau de la Cité 1 018 logements LSP Semrouni dans la commune de Ouled-Fayet (Alger) sera perturbée durant la journée d’aujourd’hui en raison des travaux de d’entretien des postes électriques, a indiqué un communiqué de la direction de distribution de Bologhine relevant de la société de distribution de l’électricité et du gaz d’Alger (SDA). Cette perturbation de l’alimentation en électricité, prévue mardi 26 janvier de 09H00 à 16H00 affectera la Cité 1018 logements LSP Semrouni à Ouled-Fayet en partie, a-t-on précisé. La direction de distribution de Bologhine met à la disposition de ses clients, pour toute information complémentaire, le numéro de son centre d’appel 3303, pour signaler les désagréments que pourrait occasionner cette coupure de l’alimentation en électricité, a ajouté le communiqué.

Les Russes obtiennent la 1ère photo du variant Corona britannique
Le variant du coronavirus découvert à la mi-décembre au Royaume-Uni a été photographié pour la première fois par le centre russe Vektor. Ses scientifiques ont utilisé un microscope électronique à transmission pour obtenir un cliché à un grossissement de 100.000x. La photo a été prise avec un microscope électronique à transmission à un grossissement de 100.000x. Elle montre une particule virale arrondie d’un diamètre d’environ 140 nanomètres mais aussi les spicules, c’est-à-dire des excroissances sur sa surface d’environ 20 nanomètres de long. Selon Rospotrebnadzor, les scientifiques ont pris cette photo dans le cadre de l’étude en cours sur les spécificités de cette souche du coronavirus. Ils étudient ses caractéristiques structurelles et ses manifestations dans des cultures cellulaires et des modèles expérimentaux utilisant des animaux de laboratoire. L’agence sanitaire souligne que les tests PCR en Russie détectent de manière fiable cette nouvelle souche et que des tests de dépistage plus avancés la distinguent des souches antérieures du SARS-CoV-2. Elle note que le variant britannique n’a pas d’impact sur l’efficacité du vaccin EpiVacCorona développé par le centre Vektor. Il comprend des antigènes peptidiques du coronavirus qui n’ont pas été affectés par la mutation.

Une fille de 14 ans meurt dans une explosion de gaz à Tizi Ouzou
C’est un drame insoutenable que celui qui s’est produit dans la nuit de dimanche à lundi, au village Ait Rahmoun (Ait Yahia Moussa) à Tizi-Ouzou. En effet, un incendie qui s’est déclaré suite à l’explosion d’une bonbonne de gaz dans une maison familiale a causé la mort d’une fille de 14 ans et des brulures à ses deux sœurs cadettes et son père, selon plusieurs sources concordantes. Les victimes ont été ensuite transférées vers l’hôpital de Draâ El-Mizane par l’ambulance de la Protection civile. Selon le directeur de cet hôpital, la première fillette est décédée au cours de son acheminement vers l’établissement de santé, alors que les personnes blessées ont été prises en charge dès leur arrivée.

Pandémie : les riches s’enrichissent et les pauvres s’appauvrissent
Les 1.000 personnes les plus riches du monde ont retrouvé leur niveau de richesse d’avant la pandémie en seulement neuf mois, alors qu’il pourrait falloir plus de dix ans aux personnes les plus pauvres pour se relever des impacts économiques », a révélé l’ONG Oxfam dans un rapport publié le jour de l’ouverture du Forum économique mondial (WEF) qui se tient en ligne – et non pas à Davos en Suisse – jusqu’à vendredi. À l’échelle mondiale, les milliardaires ont même vu leur fortune augmenter de 3 900 milliards de dollars entre le 18 mars et le 31 décembre 2020, selon l’ONG qui s’appuie en particulier sur les données de Forbes et de Credit Suisse. En France, les milliardaires – dont Bernard Arnault, 3e fortune mondiale derrière les américains Jeff Bezos et Elon Musk – ont « gagné près de 175 milliards d’euros » sur la même période, « dépassant leur niveau de richesse d’avant la crise ». C’est la troisième plus forte progression, après les Etats-Unis et la Chine.

Alerte invasion de criquets en Ethiopie et au Kenya
L’ONU pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a mis en garde contre une nouvelle invasion de criquets pèlerins sur de grandes parties de l’Ethiopie et du Kenya dans les semaines à venir. Dans sa dernière mise à jour de la situation, la FAO a révélé que les conditions météorologiques sèches dans la région de la Corne de l’Afrique devraient favoriser les essaims de criquets pèlerins dans de grandes parties du Kenya et de l’Ethiopie. « Alors que les conditions restent sèches dans certaines régions, les essaims devraient se disperser dans le sud et le nord de l’Ethiopie, ainsi que dans le centre-nord du Kenya », a indiqué le dernier rapport de la FAO. « Toute pluie qui se produira dans les semaines à venir entraînera la maturation des essaims et la ponte d’œufs dont l’éclosion donnera naissance à des bandes larvaires en février et mars ». Des opérations de lutte terrestre et aérienne intenses sont en cours dans les deux pays pour réduire les essaims de criquets pèlerins, afin de réduire l’ampleur de la reproduction à venir, a ajouté la FAO dans son rapport. Plus tôt ce mois-ci, le gouvernement éthiopien a annoncé avoir envoyé des avions et des hélicoptères pour participer à la lutte contre l’invasion acridienne.