Amara

L’Entreprise de télévision nationale répond à Amara : Plus de 660 millions DA comme droits TV payés à la FAF et à la LFP

Lors de son point de presse qu’il a animé avant-hier en marge de l’assemblée extraordinaire de la FAF, le président de cette instance, Charef Eddine Amara, n’a pas été tendre vis-à-vis de l’Entreprise de la télévision algérienne lui imputant la responsabilité d’une partie des problèmes financiers dans lesquels se débattent les clubs algériens.
Et pour cause, cette entreprise n’a pas honoré ses engagements depuis quatre ans, selon les dires du patron du football algérien, qui a déploré le fait que ni la FAF ni la LFP n’ont perçu aucun centime de la part de l’ENTV en guise de droits TV pendant toute cette période.
Des accusations qui n’ont pas été du goût de la direction de l’Entreprise de la télévision nationale. Cette dernière n’a d’ailleurs pas tardé à répliquer en démentant catégoriquement les propos du successeur de Kheireddine Zetchi.
Dans un communiqué de presse, la direction de l’ENTV a tenu à préciser que dans ‘’le cadre de l’accompagnement par notre entreprise du sport algérien en général et du football en particulier, à travers la mise à disponibilité de moyens logistiques et ressources financières pour la production et la diffusion des évènements sportifs aussi bien sur le plan national qu’internationale, notre entreprise s’est chargée depuis 2018 de verser 239,46 millions DA au profit de la FAF en guise de droits de retransmission des rencontres des clubs algériens dans les compétitions continentales, la Coupe d’Algérie, les rencontres de la sélection nationale».
Outre ces redevances, la télévision nationale s’est acquittée également d’une autre somme de l’ordre de 423 millions DA durant la même période au profit de la Ligue de football professionnelle. Laquelle somme représentant, selon le même communiqué, les droits de retransmission des rencontres de la Ligue 1 et celle de la Ligue 2. En guise de conclusion, la direction de l’ENTV s’est dite «ouverte à toute sorte d’entraide avec la FAF», tout en se montrant disponible pour continuer à accompagner le sport national en général et le football en particulier.
H. S.