LE PROFESSEUR ET CHERCHEUR TURC, ERDAL KARAOZ, AU «COURRIER D’ALGÉRIE» : «Les cellules souches sont un traitement d’avenir pour les cancers»

Le professeur et chercheur en cellules souches, le turc Erdal Karaoz, a estimé, lors d’un entretien accordé au «Courrier D’Algérie», que la médecine fonde de grands espoirs sur les cellules souches dans le traitement des cancers, soulignant ainsi que ce type de cellules sont en fait un traitement d’avenir pour ces pathologies.

Aussi et selon notre interlocuteur, ces traitements innovants à base de cellules souches, permettent ainsi de soigner de nombreuses maladies en l’occurrence des  maladies dégénératives des muscles et les paralysies cérébrales. Invité, dernièrement à Alger, par l’association nationale  «SOS hépatite» et l’association l’élite des médecins, ce même spécialiste a affiché d’emblée  sa disponibilité à transmettre son savoir-faire aux  praticiens algériens.
  - Le Courrier D’Algérie : Qu’est ce que les cellules souches ?
– Le prof. Erdal Karaoz : La cellule souche est une  cellule indifférenciée  capable, à la fois, de générer des cellules spécialisées par différenciation cellulaires et de se maintenir dans l’organisme par prolifération. De même, ces cellules  sont activées afin de remplacer les cellules endommagées.

- Quelles sont les origines de ces cellules ?
- Il y a des cellules souches qui  proviennent du cordon ombilical du nouveau- né. Ces cellules permettent de soigner des patients atteints de maladies graves ou bien des maladies difficiles à traiter. Nous, en Turquie,  on utilise ce type de cellules souches  pour traiter plusieurs maladies difficiles à traiter.

- Que peut-on traiter avec les cellules souches ?
- Les cellules souches sont utilisées dans le traitement de nombreuses maladies telles que les cicatrices chroniques qui ne cicatrisent pas, le pied diabétique, les troubles orthopédiques tels que : les lésions du cartilage articulaire, l’arthrose, les problèmes d’épaule, les troubles artériels périphériques. Elles sont utilisées, également, dans des opérations esthétiques, cicatrices de brûlures, paralysie cérébrale, lésions de la colonne vertébrale, des maladies hématologiques, des maladies dégénératives des muscles.  Les cellules souches deviennent aussi un outil essentiel pour traiter les maladies neurologiques et l’autisme. Faut-il savoir, également, que les cellules souches du cordon ombilical peuvent aider les enfants atteints d’autisme à progresser en terme d’interactions sociales.

- Comment peut-on injecter les cellules souches chez un patient ?
- Il y a diverses méthodes d’injection pour administrer les cellules souches à l’organisme. Aussi, elles peuvent être administrées par voie intraveineuse (injection). Et la conservation et la préservation  de ces cellules se fait dans une banque en vue d’une transplantation.

- Quels sont les pays qui utilisent ces traitements à base de cellules souches ?
- Ces traitements à base de cellules souches sont utilisés par de nombreux pays à savoir : le Japon, la Chine, Singapour, l’Allemagne, l’Italie, l’Autriche…

- Est-ce que les cellules souches sont indispensables pour traiter les cancers ?
- Oui, les cellules souches sont un traitement d’avenir pour les cancers. De même, il est à signaler également, que ces cellules sont l’avenir de la médecine. Donc,  la médecine fonde de grands espoirs sur les cellules souches pour traiter ces cancers.

- La Turquie a désormais  réalisé une avancée très considérable dans le traitement par cellules souches….Est-ce qu’il y aura, à l’avenir, un programme de formation destiné aux  praticiens algériens dans le traitement des cellules souches?
- L’objectif de notre visite en Algérie est d’échanger nos expériences et notre savoir-faire avec nos amis algériens.
M. I.