KHAYA

Le « Prix des droits de l’Homme » décerné à Sultana Khaya

L’association espagnole des défenseurs des droits de l’Homme a remis son Prix des « droits de l’Homme » pour l’année 2021 à l’icône de la résistance sahraouie Sultana Khaya face à l’occupation marocaine. La militante sahraouie Sultana est placée par les autorités coloniales marocaines sous embargo depuis plus d’une année à son domicile dans la ville Boujdour, du Sahara occidental occupé. Le Prix sera remis le 10 décembre prochain, lors d’une cérémonie au niveau de l’institut Cervantès à Madrid, à l’occasion de la célébration de la Journée internationale des droits de l’Homme. Outre, Sultana Khaya, le prix, pour la catégorie internationale, a été décerné également à Vilma Nunez, présidente du centre de Nicaragua des droits de l’Homme et au directeur du centre palestinien des droits de l’Homme à Gaza, Maitre, Radji Soriana. Créé depuis 40 ans, ce prix est réservé aux défenseurs des droits de l’Homme qui se sont consacrés à la lutte pour le respect des droits de l’Homme.

Les agences commerciales d’Algérie Télécom ouvertes au public aujourd’hui
Les agences commerciales d’Algérie Télécom (AT) seront ouvertes au public samedi, 27 novembre, jour des élections locales, a indiqué l’entreprise publique jeudi dans un communiqué. « Une permanence sera assurée de 09h00 à 15h00, et ce, afin de garantir la continuité des prestations et services », a précisé la même source. Les agences commerciales concernées par cet horaire dans la wilaya d’Alger sont: Hussein Dey, Dar El-Beida, Bordj El Bahri, Aissat-Idir, Ben M’hidi, Bir Mourad Rais, Ben Aknoun, Ain-Benian et Zeralda. Pour les autres wilayas, la permanence sera assurée au niveau des agences chefs-lieux de wilaya, ajoute le communiqué.

Italie : sanction de 20 millions d’euros contre Google et Apple
Le gendarme de la concurrence italien a infligé vendredi une amende de 20 millions d’euros à Google et Apple, équitablement répartie entre les deux sociétés, pour des pratiques commerciales « non-correctes ». L’Antitrust italien « a établi que les deux sociétés ont chacune violé deux fois le Code de la consommation, la première en ne fournissant pas suffisamment d’informations (à ses clients, ndlr), la seconde pour « pratiques agressives » dans l’utilisation des données des consommateurs à des fins commerciales », indique un communiqué, relayé par des médias. Rappelant que les deux géants du numérique recueillent des informations de leurs clients, l’Antitrust « a établi que ni Google ni Apple n’ont fourni des informations claires et immédiates sur l’acquisition et l’utilisation des données de leurs utilisateurs à des fins commerciales », selon la même source. Concernant la seconde violation, le gendarme de la concurrence dénonce « une pratique agressive » de la part des deux sociétés. Google par exemple est accusé de pré-installer dans la phase de création d’un compte « l’acceptation par l’utilisateur du transfert et de l’utilisation de ses propres données à des fins commerciales ». Cette « pré-activation permet le transfert et l’utilisation des données par Google (…) sans la nécessité d’autres passages au cours desquels l’utilisateur pourrait confirmer ou modifier son choix », précise le communiqué. « Dans le cas d’Apple, l’activité promotionnelle est basée sur une modalité d’acquisition de l’accord sur l’utilisation des données à des fins commerciales sans prévoir pour le consommateur la possibilité de choisir auparavant concernant le partage de ses propres données », poursuit l’Antitrust. Cette autorité indépendante avait déjà infligé mardi une lourde amende, 200 millions d’euros, à Amazon et Apple, dont plus de 134 millions à cette dernière, pour avoir restreint l’accès à la plateforme Amazon de certains revendeurs de produits Apple.

Démantèlement d’une bande de trafiquants de drogue à Aïn Defla
Les services de sécurité de Aïn Defla ont mis fin aux agissements d’une bande de cinq individus s’adonnant au trafic illicite de kif traité au niveau du chef-lieu de wilaya, a-t-on appris hier auprès de la cellule de communication et des relations publiques (CCRP) de la sûreté de wilaya. Suite à des informations faisant état d’un groupe d’individus ayant reçu une quantité de kif traité dans le but de l’écouler à des petits dealers à Aïn Defla, les éléments de la section de la Police Judiciaire relevant de la première sûreté urbaine ont mis en place un plan minutieux visant leur neutralisation, a-t-on indiqué. Après avoir identifié l’un des membres de la bande, les policiers l’ont surveillé de très près, l’arrêtant à la fin de la semaine dernière à hauteur de la rue Khiat Mohamed du chef-lieu de wilaya, en possession d’une quantité de kif traité, a-t-on fait savoir, signalant que la fouille de son domicile leur a permis de mettre la main sur 13 grammes de la même substance hallucinogène. Acculé, l’individu en question a fait état de quatre de ses acolytes impliqués dans cette activité répréhensible, lesquels ont été arrêtés tour à tour à la suite des investigations poussées menées par l’instance sécuritaire susmentionnée, en coordination avec le parquet de Aïn Defla, a-t-on signalé. Un P.V a été dressé à l’encontre des mis en cause portant sur les griefs de « détention, stockage et vente illicite de drogue dans le cadre d’une organisation criminelle ». Après accomplissement des procédures réglementaires en vigueur, les 5 individus, dont l’âge varie entre 27 et 40 ans, ont été présentés jeudi devant les instances judiciaires de Aïn Defla, lesquelles les ont placés sous mandat de dépôt, a-t-on conclu.

Un poisson-lapin toxique découvert dans le port d’El Marsa (Skikda)
Un poisson-lapin, une espèce de poisson toxique, a été découvert par un pêcheur dans le port d’El Marsa (Est de la wilaya de Skikda), a indiqué jeudi la direction locale de la pêche et des ressources halieutiques. Ce poisson pèse 3,2 kg et mesure 70 centimètres, a-t-on précisé, faisant savoir que les mesures nécessaires ont été prises en coordination avec les services vétérinaires dans un souci de protection de la santé du consommateur. Présentant une denture semblable à celle du lapin, ce poisson vit dans la Mer Rouge et en Méditerranée, selon la même source qui a affirmé que certaines parties de ce poisson comportent une substance toxique dont l’ingestion par l’homme provoque un relâchement musculaire, des nausées et une migraine. La consommation de ce poisson peut même induire un état comateux et conduire à la mort si la personne n’est pas secourue à temps, a-t-on ajouté.

Onze morts et 368 blessés sur les routes en une semaine
Onze (11) personnes ont trouvé la mort et 368 autres ont été blessées dans 315 accidents de la circulation, enregistrés du 16 au 22 novembre dans les zones urbaines, a indiqué, jeudi, un bilan de la direction générale de la Sûreté nationale (DGSN). Comparativement aux statistiques de la semaine passée, le bilan des accidents de la circulation fait état d’une hausse du nombre d’accidents (+63), des blessés (+72) et du nombre de décès (+06), a indiqué le communiqué. Les mêmes données indiquent que le facteur humain était la principale cause dans plus de 95% de ces accidents induits notamment, par le non-respect du Code de la route, le non-respect de la distance de sécurité, l’excès de vitesse, la fatigue, le manque de vigilance au volant et d’autres facteurs liés à l’entretien du véhicule », précise la même source. La DGSN a réitéré son appel aux usagers de la route au respect du Code de la route et à la vigilance et la prudence lors de la conduite. Elle rappelle également ses numéros vert 15-48 et de secours (17) mis à la disposition des citoyens 24h/24h, a conclu le communiqué.