12.9 C
Alger
23 février 2024
lecourrier-dalgerie.com
ACTUALITÉ

LE PRÉSIDENT TEBBOUNE RECOIT MOHAMED YUNUS AL-MENFI : « Au peuple libyen de choisir ses représentants »

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, qui a reçu hier le président du Conseil présidentiel libyen, Mohamed Yunus Al-Menfi, avec lequel il a discuté des derniers développements de la situation en Libye, reste optimiste quant à l’issue du processus de résolution engagé chez notre voisin.

Et si le président Tebboune est consulté, c’est que la Libye compte toujours sur les bons offices de l’Algérie qui ne démérite pas à son soutien au peuple libyen. EN effet, à l’issue des pourparlers avec le responsable libyen, le président Tebboune a formé le vœu, hier à Alger, de voir la crise libyenne trouver une voie de solution en 2023, affirmant que l’ensemble des pays amis et frères étaient convaincus que les élections sont l’unique solution à la crise, comme il a eu à le dire et à le répéter par le passé.« Nous souhaitons que 2023 soit l’année du règlement de la crise libyenne et marquera la fin de la tragédie du peuple libyen, permettant ainsi à ce pays frère de retrouver sa stabilité, exploiter ses ressources et avancer vers le développement et la prospérité », a indiqué le Président, dans une déclaration conjointe avec Mohamed Yunus Al-Menfi au sortir de leur entretiens au palais d’El-Mouradia. « Nous sommes optimistes, car tous nos amis occidentaux et nos frères sont, aujourd’hui, convaincus que la crise libyenne ne saurait trouver une voie de solution sans l’organisation des élections dans le respect de la volonté des Libyens sans ingérence étrangère aucune », a poursuivi le Président, ajoutant : « nous sommes entièrement mobilisés pour la prospérité du peuple libyen et la stabilité de la Libye et appuierons le mode de gestion choisi par les Libyens lors de la nouvelle étape ». C’est le cas de le dire encore une fois, car la position de l’Algérie à l’égard de la situation en Libye demeure inchangée. Sur ce, le Président a rappelé que le pays qu’il dirige avait plaidé pour « une solution libyenne, seule garante de la stabilité, de la prospérité et de l’essor en Libye, à savoir se référer au peuple libyen pour exprimer son choix et conférer la légitimité à celui qui le représente dans le monde à travers les urnes ». Donnant du corps à ses propos, le chef de l’Etat a mis en avant les relations historiques unissant les deux pays frères et voisins, rappelant que les deux peuples avaient commémoré récemment le 65e anniversaire de la bataille d’Issine. Une date à laquelle l’Etat algérien a accordé un intérêt particulier en reconnaissance aux sacrifices du peuple libyen aux côtés de ses frères algériens durant la Glorieuse guerre de libération, a ajouté le Président Tebboune.

Al-Menfi se félicite du « noble » soutien de l’Algérie
Lui emboîtant le pas, le président du Conseil présidentiel libyen s’est hautement félicité, hier à Alger, du « noble » soutien de l’Algérie aux frères libyens, mettant en avant son rôle pivot pour l’étape à venir en vue du règlement de la crise dans son pays, à travers une position arabe unifiée lors du prochain sommet arabe. « Nous nous félicitons hautement du noble soutien de l’Algérie à la Libye, une position qui aidera le Conseil présidentiel à organiser des élections dans les plus brefs délais et à la concrétisation de la Réconciliation nationale avec le soutien de la jeunesse libyenne qui portera le flambeau de l’Etat libyen indépendant », a indiqué Al-Menfi dans une déclaration conjointe avec le Président Tebboune. Le responsable libyen a mis en avant le rôle « important » de l’Algérie pour l’étape à venir, notamment à l’occasion du Sommet arabe prévu les 1er et 2 novembre à Alger, à travers « une position arabe unifiée concernant la cause libyenne, à même de permettre l’organisation d’élections dans les plus brefs délais ». Pour ce faire, a-t-il ajouté, « nous misons sur la diplomatie algérienne de renom et la clairvoyance du Président Tebboune ». Il a, en outre, rappelé l’existence d’un « consensus général concernant l’importance des élections en tant que seule issue pour le peuple libyen, à travers l’adoption d’une base constitutionnelle pour organiser des élections sans délais, des élections qui constitueront le prélude de la stabilité de la situation politique, et partant de là, la stabilité générale en Libye ». Al-Menfi a aussi déclaré que sa rencontre avec le président Tebboune « a permis de confirmer la solidité des relations bilatérales, notamment en matière de sécurité, de migration et d’autres dossiers d’intérêt commun ».
Synthèse Farid Guellil

Related posts

« HACKALGERIA », UNE PLATE-FORME NUMÉRIQUE AU PROFIT DES JEUNES INNOVATEURS : Le FCE se prépare à l’après Covid-19

courrier

Le Prix des Droits de l’homme 2015 de la CNCPPDH remis au président Sahraoui

courrier

IL DÉFEND LE DROIT DES SAHRAOUIS À L’INDÉPENDANCE ET DÉCLARE LA SUPRÉMATIE DE L’ANP SUR SON HOMOLOGUE DE L’OUEST : Les vérités acerbes d’un ancien officier de l’Armée royale

courrier

Sénat : Bensalah reconduit, Zohra Drif éjectée

courrier

DES VILLES ET DES ROUTES INONDÉES DÈS LES PREMIÈRES CHUTES DE PLUIE : Qu’a-t-on fait du plan national de prévention ?

courrier

Plus de 30 opérateurs économiques algériens au Salon international de l’agriculture de Paris

courrier