Port d'Oran

Le port d’Alger prend les devants

Afin d’éviter l’épisode catastrophique du port de Beyrouth, la direction du commerce de la wilaya d’Alger a appelé à travers un communiqué publié mardi sur sa page
Facebook, l’ensemble des opérateurs économiques (importateurs, distributeurs en gros, agriculteurs, artisans et producteurs) l’obligation de déclarer, avant le 31 août courant, les espaces de stockage des produits alimentaires à travers un formulaire à télécharger sur le site www.dcwalger.dz et à le déposer auprès de l’Inspection régionale dont ils relèvent.» Tout espace de stockage non déclaré à la date mentionnée sera considéré comme illégal et expose son propriétaire la fermeture administrative avec poursuites pénales et saisie des marchandises stockées, a ajouté la direction locale du commerce.

1,8 million d’enfants souffrent de saturnisme au Maroc
L’alerte est préoccupante et les nombreuses interrogations qu’elle suscite font craindre le pire. Au Maroc, près de 2 millions d’enfants seraient empoisonnés au plomb. Un chiffre choc qui vient d’être révélé par l’Unicef et l’ONG Pure Earth. Dans un rapport inédit intitulé «La vérité toxique: l’exposition des enfants à la pollution par le plomb sape le potentiel d’une génération», les auteurs de ce document de 96 pages préviennent du danger lié à l’exposition au plomb et montrent la terrifiante étendue de la mystérieuse maladie du saturnisme qu’elle provoque, au Maroc et ailleurs. Les enfants sont particulièrement vulnérables à cet empoisonnement au vu de leur petite corpulence favorisant l’absorption du plomb. Le rapport, produit fin juillet, révèle qu’un enfant sur trois dans le monde, soit 800 millions, présente un taux de concentration en plomb dans son sang supérieur à la normale. Les scientifiques précisent qu’au-delà de cinq microgrammes par décilitre, l’intoxication devient particulièrement dangereuse. Au Maroc, parmi les 1,8 million d’enfants qui dépassent ce taux de toxicité, 209.000 souffrent d’un empoisonnement sévère, avec plus de 10 microgrammes de ce métal dans leur sang.

Trop cher, le terrain du Mouloudia
Il semble que la Sonatrach ne regarde pas à la dépense quand il s’agit du Doyen. En effet, 80 milliards de centimes est le prix déboursé par Sonatrach pour l’achat du terrain qui abritera le futur centre de préparation et de formation du Mouloudia Club d’Alger (MCA).
Le terrain en question fait cinq hectares et se situe à Zéralda, comme rapporté par notre confrère Liberté.Les travaux de construction du centre de préparation et de formation du MCA, pris en charge par une filiale de Sonatrach, débuteront en septembre prochain, et le centre devrait être réceptionné le 7 août 2021, à l’occasion de la célébration du centenaire du doyen, souligne la même source. D’ici là, le club poursuit ses entrainements au complexe ESHRA de Aïn Benian, tandis que les jeunes catégories devraient bénéficier de créneaux horaires au stade d’Oued Romane.

Mehdi Abeid testé positif au Covid-19
Le champion d’Afrique 2019 a été testé positif au Covid-19, a annoncé ce vendredi son club. Il est le sixième joueur du FCN touché par l’épidémie après Marcus Coco, Randal Kolo Muani, Denis Petric, Jean-Charles Castelletto et Ludovic Blas, L’ex-joueur de Dijon âgé de 28 ans, a été aussitôt placé à l’isolement pour une durée de deux semaines minimum, comme le règlement le prévoit.

Trump s’exprime sur le vaccin russe
Spoutnik V, le premier vaccin contre le Covid-19, enregistré le 11 août en Russie, pourrait être efficace mais ce n’est pas encore sûr, a estimé vendredi 14 août le Président Donald Trump. «Je n’en sais pas grand-chose. Espérons que cela fonctionnera. Ils ont renoncé à certains essais. Nous croyons que c’est très important de passer par toute la procédure», a indiqué M.Trump lors d’une conférence de presse. Il a ajouté que les États-Unis étaient, de leur côté «très avancés» dans le développement de leurs propres vaccins, dont trois se trouvaient à la 3e étape des essais cliniques, tout comme le nouveau vaccin russe.

Début de production de Spoutnik V
La production du Spoutnik V, vaccin contre le coronavirus conçu par le Centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou, a débuté, a annoncé le service de presse du ministère russe de la Santé. Enregistré sous le nom de Spoutnik V, le vaccin russe contre le coronavirus entre en production, a annoncé ce samedi 15 août aux journalistes le service de presse du ministère russe de la Santé. Le vaccin a été conçu par le Centre scientifique d’épidémiologie et de microbiologie Gamaleïa de Moscou et le Fonds d’investissements directs de Russie (RFPI). Selon le directeur du RFPI, Kirill Dmitriev, le Fonds a déjà «reçu des demandes d’un milliard de doses» de Spoutnik V de la part de plus de 20 pays. Selon lui, la Russie s’est entendue sur la production du vaccin dans cinq pays dont les usines peuvent fabriquer 500 millions de doses par an.

Le futur vaccin britannique «sécurisé»
Le gouvernement britannique a désormais sécurisé au total 340 millions de doses de vaccins contre le Covid-19 après avoir annoncé vendredi des accords avec les laboratoires américains Johnson & Johnson et Novavax portant sur 90 millions de doses.Johnson & Johnson, via sa filiale belge Janssen Pharmaceutical, va fournir 30 millions de doses, et Novavax 60 millions, dans le cas où ces deux vaccins en cours de développement verraient le jour, selon un communiqué du ministère britannique chargé des Entreprises. Le Royaume-Uni va en outre cofinancer un essai clinique dans le monde pour le vaccin mis au point par Johnson & Johnson. Les vaccins pourraient être livrés mi-2021 au Royaume-Uni et seraient destinés en priorité aux populations les plus exposées, comme les travailleurs dans le secteur médical, les minorités ethniques, les adultes avec des pathologies graves et les personnes âgées, précise le gouvernement.

Mis aux poings
« Le résultat du vote a bien montré une fois de plus que l’unilatéralisme ne recevra aucun soutien et que l’intimidation sera voué à l’échec », Zhang Jun, ambassadeur de Chine auprès des Nations unies.

Oui, sauf que le principe du veto est basé sur la loi de la force, au détriment de la force de la loi.