APC

Le P-APC d’El-Assafia (Laghouat) placé en détention provisoire

Le magistrat instructeur du tribunal d’Aïn-Madhi (Laghouat) a ordonné le placement en détention provisoire du président de l’Assemblée populaire communale (P-APC) d’El-Assafia (Laghouat), a-t-on appris jeudi de source judiciaire auprès du tribunal précité. Le mis en cause (M.S.) est poursuivi pour «corruption», «abus de fonction et de pouvoir» et «dilapidation de deniers publics», a-t-on indiqué. L’ex-P/APC de la même commune (A.A.) a été aussi placé en détention provisoire pour abus de fonction, conformément à l’article N° 32 de la loi 01/06 relative à la prévention et la lutte contre la corruption, a-t-on également fait savoir.
Le mis en cause avait présidé l’APC d’El-Assafia durant le précédent mandat (2012/2017). Ces actions judiciaires interviennent suite à l’ordonnance du Procureur général près la Cour de Laghouat de l’ouverture d’enquêtes sur des dossiers liés à la corruption au niveau des collectivités de la wilaya de Laghouat.
Le P-APC d’El-Assafia est le second parmi les élus du mandat actuel à être écroué dans la wilaya de Laghouat pour une affaire liée à la corruption après l’incarcération en septembre dernier du président de l’APC de Bennacer Benchohra, rappelle-t-on.

Quatre blessés dans une collision entre deux véhicules à Tissemsilt
Quatre personnes ont été blessées vendredi suite à un accident de la circulation survenu sur la RN 14 dans son tronçon reliant les communes de Khemisti et Tissemsilt, a-t-on appris des services de la protection civile. L’accident s’est produit près de la localité «Aïn Kahla», dans la commune de Khemisti, suite à une collision entre un véhicule utilitaire et un autre touristique a-t-on précisé de même source, ajoutant qu’une victime se trouve dans un état grave. Les blessés ont été admis au service des urgences médico-chirurgicales (UMC) de l’hôpital du chef-lieu de wilaya. Les services de la gendarmerie nationale ont ouvert une enquête pour déterminer les causes de l’accident.

Saisie de 17 pièces archéologiques en or et arrestation d’un individu à Mila
Dix-sept pièces archéologiques en or ont été saisies et un suspect appréhendé par les éléments de la Brigade de recherche et d’investigation (BRI) de la Sûreté de la wilaya de Mila, a-t-on appris vendredi auprès des services de ce corps d’arme. Une enquête a été déclenchée suite à des informations parvenues aux services de la police faisant état d’une activité suspecte de la part d’un individu qui proposait, via un réseau social, la vente de pièces de monnaie anciennes, a-t-on précisé à la même Sûreté de wilaya, soulignant qu’en coordination avec la brigade de lutte contre la cybercriminalité et la cellule de protection du patrimoine relevant de la police, les enquêteurs sont parvenus à identifier le suspect. Il s’agit d’un jeune âgé de 28 ans et issu de la wilaya de Béjaïa, a-t-on précisé, relevant que le présumé coupable avait été arrêté à la gare routière à Aïn Sayah à Mila alors qu’il s’apprêtait à conclure la vente des 17 pièces archéologiques saisies par la BRI. L’expertise effectuée par les services de la direction locale de la culture a révélé que les 17 pièces de monnaie saisies, totalisant 43,6 grammes, sont en or et leur valeur archéologique et historique remonte à l’époque ottomane.

Saisie de plus de 90 millions de dinars tunisiens à Oum T’boul (El-Tarf)
Une somme de 91 millions de dinars tunisiens a été saisie, dans la nuit de mardi à mercredi, chez un voyageur en partance vers la Tunisie, par les services des Douanes du poste frontalier d’Oum T’boul (El-Ò Tarf), a-t-on appris, mercredi, auprès de la chargée de communication à la Direction régionale des Douanes. La saisie a eu lieu au cours d’une fouille minutieuse d’un véhicule d’un voyageur qui s’apprêtait à quitter le territoire national aux environs de 02 heures 30 du matin, à partir du poste frontalier d’Oum T’boul, a ajouté Mme. Belkhiri Asma, précisant que le voyageur avait soigneusement dissimulé cette somme d’argent dans la roue de secours et le tableau de bord du véhicule. Selon le règlement des Douanes algériennes, le voyageur est tenu de déclarer la somme d’argent qu’il possède à l’entrée et à la sortie des frontières du pays.

Découverte du cadavre d’une femme au niveau d’une plage de Sidi Ghilès (Tipasa)
Un cadavre d’une femme non identifiée a été découvert, par les services de la gendarmerie nationale, au niveau de l’une des plages de l’ouest de la ville de Sidi Ghilès (Tipasa), a-t-on appris, mercredi, auprès des services de la protection civile de la wilaya. Le cadavre, retrouvé dans un état de décomposition avancée, a été rejeté par la mer, dans la soirée d’hier, au niveau de la plage «Petit vichy» de l’Ouest de Sidi Ghilès, a-t-on ajouté de même source. «La dépouille a été transportée, par des éléments de la protection civile, à la morgue de l’hôpital de Sidi Ghilès, dans l’attente du rapport du légiste, qui tentera de l’identifier et de déterminer les circonstances ou causes de sa mort», a précisé la source, avançant qu’il s’agirait d’une jeune femme d’une vingtaine d’années.
Une enquête a été, également, ouverte par la gendarmerie nationale, pour déterminer les causes et circonstances de cette mort.

Secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés dans la wilaya de Médéa
Une secousse tellurique de magnitude 3,2 degrés sur l’échelle ouverte de Richter a été enregistrée samedi à 09h03 dans la wilaya de Médéa, indique le Centre de recherche en astronomie, astrophysique et géophysique (CRAAG) dans un communiqué. L’épicentre de la secousse a été localisé à 7 km au sud-ouest de Mihoub dans la même wilaya, précise la même source.

Saisie de 75 kg de kif traité et arrestation de deux individus à Nâama
Une quantité de 75 kg de kif traité a été saisie dans la commune de Kasdir (Nâama) et deux narcotrafiquants ont été arrêtés par une patrouille des services des douanes de Mechria en collaboration avec des éléments de la gendarmerie nationale, a-t-on appris vendredi auprès de l’inspection des Douanes de la wilaya. Cette opération a été menée jeudi suite à l’arrestation des deux individus à bord d’un véhicule au niveau d’un barrage dressé sur la
RN 22, près du village Abdelmoulla, dans la commune de Kasdir. La fouille du véhicule a permis la découverte, dans un premier temps, de 500 grammes de kif. Après exploitation des informations fournies par les deux mis en cause, les douaniers se sont rendus dans une zone près de la bande frontalière pour découvrir une quantité de 74,5 kg de kif, emballée dans plusieurs colis et dissimulée sous un amas de pierres. Une somme de 800 000 DA a été également découverte sur les lieux. Les deux arcotrafiquants ont été déférés devant la justice, a-t-on ajouté à l’inspection des Douanes de la wilaya.