Metro d'Alger

Le métro d’Alger change de main

Le contrat avec la société française, qui gère le métro, se terminera en 2019, a déclaré ce mercredi, M. Khaled Sadji, directeur Système Entreprise du métro d’Alger (EMA). . M. Sadji a indiqué que l’entreprise envisageait maintenant de créer une société algérienne avec la participation d’une autre société étrangère, ajoutant qu’un partenariat avec les pays étrangers facilite la gestion du métro. Il a rappelé que la société française compte actuellement 950 travailleurs, dont 7 étrangers et le reste sont des Algériens. D’autre part, il a déclaré que les projets de métro ne génèrent pas d’argent, car ils sont subventionnés par l’État. Évoquant le prix du billet, M. Sadji a souligné que le prix est actuellement de 50 dinars, car le prix réel est de 120 dinars, révélant que 5 nouvelles rames entreront en service à la fin de l’année et 7 autres rames viendront renforcer la flotte du métro d’ici mai 2021.
« Ces nouvelles rames réduiront le temps d’attente des passagers à 200 secondes », a-t-il déclaré.

Un hôpital parisien accusé de discrimination raciale par des soignants
À l’hôpital Robert-Debré, un collectif de soignants dénonce une discrimination à l’embauche à l’encontre des personnels paramédicaux d’origine africaine, antillaise et maghrébine. L’AP-HP annonce le dépôt d’une plainte pour diffamation. Depuis le mois de juin, une controverse secoue l’hôpital pédiatrique Robert-Debré (Paris XIXe). Au départ, ce n’était qu’un soupçon exprimé à voix basse, entre soignants.
Ces dernières années, selon le collectif « si peu de professionnels d’origine africaine, antillaise et maghrébine ont été recrutés » et cet établissement d’un arrondissement populaire, frontalier de la Seine-Saint-Denis, les candidatures ne débouchent pas sur plus d’embauches de personnes racisées.

L’agent de Bale charge violemment le Real
Gareth Bale entame sa première semaine en tant que joueur de Tottenham. La star galloise a quitté le Real Madrid pour faire un come-back dans la maison où il se sent aimé. Mais son agent, Jonathan Barnett ne semble pas encore tourner la page du Real Madrid. Jonathan Barnett, agent de Gareth Bale a accordé une interview à BBC Radio 4 et a indiqué qu’il est possible que le Gallois reste à Tottenham après la fin de sa mission.
« Je suis sûr que si les choses se passent bien, nous n’aurons aucun problème avec Bale qui continue chez les Spurs la saison prochaine. C’est le club pour lequel il veut jouer. Je ne vois aucun problème s’il veut une autre année. » Ce sur quoi le représentant de Bale est clair concerne un retour à Santiago Bernabéù, après sa période de prêt. Barnett ne veut même pas envisager cette option malgré le fait qu’il a un contrat jusqu’en 2022 : « J’espère que le problème ne se posera pas. Il aura tellement de succès à Tottenham, qu’il voudra rester et ce sera un simple accord. »
Le sélectionneur national, Djamel Belmadi a décidé de convoquer les quatre joueurs Algériens de l’ES Tunis pour le prochain stage des Verts. C’est ce qu’a indiqué le club tunisien, expliquant que les quatre joueurs en question ont reçu leurs convocations pour participer au stage de l’EN.
Il s’agit des deux défenseurs centraux, Abdelkader Badrane et Mohamed Amine Tougai, du latéral gauche, Elyes Chetti et du milieu offensif, Abderrahmane Meziane. Rappelons que le prochain stage de l’EN devrait avoir lieu du 5 au 14 octobre prochain.

L’affaire Navalny paralyse Berlin
L’Allemagne ne peut pas ouvrir de procédure pénale concernant l’affaire Navalny, car les faits ont eu lieu sur le territoire d’un pays étranger, selon le quotidien Sueddeutsche Zeitung. Une procédure pénale sur l’affaire Navalny ne peut pas être engagée en Allemagne, sachant que les faits se sont produits sur le territoire d’un État étranger, explique le Sueddeutsche Zeitung. Selon le quotidien, avant même que la chancelière Angela Merkel ne rende publics les résultats de la première étude des échantillons prélevés sur Navalny, son gouvernement avait déjà fait appel au procureur général fédéral de Karlsruhe. Les avocats ont été invités à préciser s’il était possible d’ouvrir une enquête en Allemagne. Ils se sont penchés sur la question et ont répondu par la négative. Le quotidien signale que la «différence majeure» avec l’affaire sur l’empoisonnement présumé de l’ancien officier des services de renseignement russes Sergueï Skripal et de sa fille Julia au Royaume-Uni réside dans le fait qu’il avait eu lieu sur le sol britannique. Si la santé de Navalny se détériorait considérablement, la justice allemande pourrait intervenir. Mais même dans ce cas, l’autorité compétente ne serait pas le procureur fédéral de Karlsruhe, mais le procureur de Berlin.

Un second vaccin russe bientôt disponible
Le ministère de la Santé russe a procédé à l’enregistrement d’un deuxième vaccin contre le Covid-19, développé pour sa part par le Centre national de recherche en virologie et biotechnologie Vektor et qui sera achevé vers le 15 octobre, a annoncé le service de presse de Rospotrebnadzor.

Cyril Hanouna tance M6
Après les nombreuses dénonciations qui ont circulé sur les réseaux sociaux, c’est en France que le documentaire d’Enquête exclusive
« l’Algérie, le pays de toutes les révoltes », diffusé sur la chaîne TV M6 a sévèrement été critiqué par les journalistes de l’émission Touche pas à mon poste (TPMP), dont son animateur Cyril Hanouna. Alors que le dernier numéro d’Enquête exclusive, le magazine hebdomadaire de Bernard de La Villardière diffusé sur M6 a soulevé des réactions sur le web de la part des participants et des internautes algériens, mais aussi de la part des autorités algériennes il n’est également pas du goût de certains Français. Pour sa part, Cyril Hanouna, chroniqueur et animateur de télévision français a sévèrement critiqué la démarche de Bernard de La Villardière sur le documentaire, « l’Algérie, le pays de toutes les révoltes ». En effet, diffusant des clichés sur l’Algérie qui ont provoqué de vives réactions dans le pays, le dernier numéro d’Enquête exclusive diffusé le 20 septembre dernier sur M6 était, ce 21 septembre 2020, au cœur de l’émission française
« Touche pas à mon poste ! (TPMP) » de C8. Une émission spécialisée dans le décryptage et la critique des produits audiovisuels. Ainsi, son animateur, Cyril Hanouna n’a pas hésité à recadrer le documentaire et son reporter. Pour le journaliste de TPMP, la démarche du documentaire de M6 était manipulatrice et non professionnelle. Pour sa part, le journaliste et chroniqueur de télévision français, Gilles Verdez a défendu la youtubeuse Noor. De son côté, l’ancienne présentatrice de TF1, Valérie Benaim, a également pris position en dénonçant la manipulation de Bernard de la Villardière, à propos de la partie du reportage qui évoquait la femme Algérienne. Ouvrant le sujet, le chroniqueur Jean-Michel Maire a déclaré « avoir un coup de gueule contre Enquête exclusive, qui a présenté dans la soirée du 20 septembre un numéro sur l’Algérie ». Il poursuit : « L’Algérie, sa modernité, ses traditions souvent archaïques ou en tout cas son manque de démocratie… ». Ce dernier n’a pas pu aller plus loin car Cyril Hanouna l’a interrompu. « Vous êtes déjà partial?? On vous a demandé de faire un lancement, c’est pas pour dire ce que vous pensez ! Ne dites pas de bêtises ! », a lâché le présentateur, avant de s’en prendre à Bernard de la Villardière.
Il convient de souligner que les relations entre l’animateur de TPMP et le présentateur d’Enquête exclusive sont loin d’être stables. « Hier, il était encore entêté pour avoir fait un reportage sur l’Algérie qui ne reflétait pas du tout ce qu’il se passait là-bas une fois de plus, c’est pas la peine d’en rajouter ce soir ! Après, Jean-Mi vous dites ce que vous pensez mais pour moi le coup de gueule ce soir, il est encore sur le traitement du sujet de Bernard de la Villardière ! », a-t-il rétorqué.

Mis aux poings
« Il est improbable que le vaccin contre le Covid-19 soit prêt d’ici octobre », Jerome Adams, Chirurgien général des Etats-Unis
-l’administrateur de la santé publique du pays-

Prendre son mal en patience.