Tebboune

LE MESSAGE DU PRESIDENT TEBBOUNE AU SOMMET DES NON-ALIGNÉS : Changements radicaux dans les relations internationales

Au regard du comportement inqualifiable de plusieurs pays occidentaux, allés jusqu’à saisir de force des masques destinés à des pays tiers, le chef de l’État a insisté sur le nécessaire et immédiat accès de tous au futur vaccin que la planète continue de cherche fébrilement.

Le sommet des pays non alignés, qui s’est ouvert, hier, en Azerbaïdjan, historique s’il en est, a été intégralement consacré à l’épidémie de covid-09 qui s’est abattue sur la planète entière. Et, comme de juste, le chef de l’État algérien, dans son allocution transmise aux participants par visioconférence, n’a pas dérogé à cette règle générale. Pour le chef de l’État, en effet, les défis actuels imposés par cette pandémie et ses effets inédits sur l’ensemble des volets économiques et sociaux augurent de changements radicaux dans la structure des relations internationales et placent le Mouvement des non-alignés, plus important ensemble international au niveau de l’Onu, devant ses responsabilités en tant qu’acteur international pivot dans la promotion de la paix et de la sécurité internationales, défenseur des aspirations des peuples et garant de leurs droits fondamentaux, dont le droit à une couverture sanitaire globale constitue l’un des principaux piliers ».
En pratique, précise encore le président Tebboune, « La crise que nous traversons, actuellement, exige le renforcement de la coordination, de la coopération et de la solidarité entre les États Non-alignés, de même que la prise de mesures urgentes à même de limiter ses graves répercussions, d’où l’impératif pour notre Mouvement de prouver sa capacité d’adaptation pour être un acteur actif dans l’ordre mondial ». Enchaînant son discours sur les mesures prises par l’Algérie, Tebboune dira que son pays « a procédé, depuis l’apparition des premiers cas, à l’application du confinement, au renforcement des mesures préventives et à l’intensification des campagnes de sensibilisation en direction des citoyens en vue d’augmenter le niveau de prise de conscience sanitaire, d’autant que le droit aux soins et à la couverture sanitaire globale en Algérie est consacré comme droit constitutionnel fondé sur une politique volontariste englobant toutes les catégories de la société sans distinction aucune, ni exclusion ».
Conscient sans doute que nous vivons dans un monde impitoyable qui ne fait pas de cadeaux, et où les membres de cette guilde doivent plus que jamais se serrer les coudes, Tebboune anticipera sur les évènements en évoquant l’éventualité de développer un futur vaccin : « je tiens à souligner l’importance d’un accès équitable, efficace et en temps réel à tout vaccin contre le Covid-19 qui serait découvert à l’avenir, et ce au profit de tous les pays, notamment ceux en voie de développement ».
Cette forme de mise en garde touche du doigt toutes les dérives commises ici-bas par certains dirigeants occidentaux, au moment où les Non-alignés n’arrivent plus à faire contrepoids.
Ali Oussi