lamamrap2

LAMAMRA REÇU PAR LE CHEF DE L’ÉTAT NIGÉRIEN : L’Algérie et le Niger veulent renforcer l’aspect stratégique de leurs relations

Dans le cadre de son second périple africain, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a été reçu, dès son arrivée à Niamey, par le président nigérien Mohamed Bazoum.

Le chef de la diplomatie algérienne en sa qualité d’envoyé spécial  du président de la République, a transmis au président Bazoum, un message « d’amitié et de considération de la part de son frère le président Tebboune, portant sur la réaffirmation de la nature stratégique et exceptionnelle des relations bilatérales ainsi que sur la disponibilité et la volonté des deux pays de conjuguer leurs efforts aux plans bilatéral et multilatéral pour faire face aux défis communs du continent en général et de la région sahélo-saharienne en particulier. » Lors de cette audience Alger et Niamey,  se sont félicitées de « l’excellente qualité des relations historiques d’amitié, de coopération, de solidarité et de bon voisinage liant les deux pays ». Les deux pays ont réaffirmé leur « engagement et leur détermination à poursuivre les efforts en vue de promouvoir la coopération bilatérale dans le prolongement des conclusions ayant marqué la récente visite du président Bazoum en Algérie. » En outre, l’audience a « donné lieu à un échange fructueux sur la situation prévalant dans la bande sahélo-saharienne marquée par la recrudescence de la menace terroriste et les voies et moyens susceptibles de renforcer les réponses qui y sont apportées aux niveaux régional et continental. » Les deux parties ont également abordé les crises prévalant en Libye et au Mali, ainsi que les questions d’actualité sur l’agenda de l’Union africaine (UA). Les échanges ont été marqués par une large convergence de vues et une volonté commune d’œuvrer au renforcement de la tradition de consultations et de coordination sur toutes les questions d’intérêt commun entre les deux pays. Le MAE algérien  a également eu une séance de travail avec son homologue nigérien, Massoudou Hassoumi. « cette séance de travail consacrée à un examen exhaustif de l’état des relation entre les deux pays et à la projection  de projets communs  dans le contexte de la mise en œuvre des orientations des deux chefs d’État  Abdelmadjid Tebboune et son homologue Mohamed Bazoum, a été rehaussée par la participation de plusieurs ministres chargés des grands secteurs de la coopération bilatérale », a-t-on indiqué . Les ministres nigériens en charge de la Défense nationale, de l’Intérieur et de la décentralisation, de l’Enseignement technique et de la formation professionnelle  du pétrole et des énergies renouvelable et de l’Emploi du Travail et de la Protection sociale ont assisté à cette séance de travail.
Le second périple africain de  Ramtane Lamamra, intervient au moment où il impulse un nouvel élan à la diplomatie algérienne qui s’était détournée pour des raisons inexpliquées de sa profondeur stratégique l’Afrique. Laissant ainsi le champ libre à des pays hostiles au continent africain et notamment l’entité sioniste, qui a la prétention de siéger en tant qu’observateur à l’Union africaine. Lamamra qui a musclé la diplomatie algérienne  sillonne à nouveau le continent africain avec ses visites au Niger,   Mauritanie,   République démocratique du Congo et au Congo-Brazzaville, pour des visites de travail .Il se rendra aussi au Caire pour la réunion des ministres des affaires étrangères  de la ligue arabe.
M. Bendib