mohamed6p3

LA SOUVERAINETÉ DU PAYS EST COMPROMISE, SELON DES OPPOSANTS MAROCAINS : Le Makhzen pris par la fièvre de l’emprunt extérieur

De larges couches de la société marocaine sont au bord de la paupérisation et la pauvreté et la malnutrition font des ravages dans le pays. Il y a quelques jours, un rapport de la FAO, a estimé qu’environ 1,5 million de marocains souffrent de malnutrition et 4,2% de la population sont au bord de l’absence de sécurité alimentaire à 28%, ce qui laisse la porte grande ouverte devant une explosion sociale qui pourrait apporter de profonds changements  dans le royaume.
Cette contestation, contenue aujourd’hui, pourrait s‘exacerber à l’avenir et menacer les fondements de la royauté, indiquent des observateurs. Sur les conseils de ses proches collaborateurs, Mohamed VI a choisi la fuite en avant. Il espérait, en normalisant ses relations avec l’État hébreu, s’attirer les faveurs de la finance internationale. Il s’est lancé, ces derniers jours, dans une véritable spirale d’emprunts extérieurs qui pourrait compromettre la souveraineté du pays. En effet, selon de nombreux médias marocains, le gouvernement Akhennouche qui a  succédé à Othmani du PJD, a sollicité un prêt de 150 millions d’euros de la France. Il a  également bénéficié d’un prêt de 200 millions de dollars de la Banque africaine de développement. Actuellement, il  est en train de quémander le soutien de ses nouveaux gourous, Israël entre autres, pour solliciter un prêt de 1,5 milliard de dollars de la banque mondiale. Selon de nombreux observateurs, ces prêts remboursables à brèves échéances, pourraient permettre de relancer des projets touristiques destinés notamment à favoriser l’implantation de riches européens, qui s’offrent pour une bouchée de pain, des riads  en ruine. Ces cessions, encouragées par le makhzen et le palais ont suscité la réaction de larges couches de la société marocaine qui y voient une façon de vendre de larges territoires du pays. « Des quartiers à Dar El-Beïda, Agadir ou encore Tetouan et Rabat sont aujourd’hui la propriété de riches occidentaux qui en ont fait des sites interdits d’accès aux marocains », avait indiqué, il y a un mois,  un opposant marocain.
En réalité l’argent provenant de ces emprunts est destiné à développer l’arsenal militaire marocain et à soutenir l’effort de guerre dans les territoires sahraouis occupés. Récemment, le ministre marocain de la Défense a rencontré le secrétaire américain à la défense pour négocier le contrat d’achat de missiles Patriot. Encouragé par le soutien de l’administration Bush et par le soutien d’Israël, Rabat s’est enfoncé dans un bellicisme qui pourrait déstabiliser toute la région d‘Afrique du Nord. Mis à mal par les coups des combattants du  front Polisario, l’armée marocaine s’est lancée dans une campagne de renforcement de ses capacités militaires. Tout cela intervient au moment où une répression sauvage s’abat sur les acteurs de la société civile et certains opposants. M6 qui avait fermé la tristement célèbre prison de Tazmamart, a fait du Maroc un grand cachot pour emprisonner, torturer et faire disparaitre tous ceux qui s’opposent à son rapprochement avec Israël ou ceux qui quémandent de la justice sociale et à manger à leur faim.
Slimane B.