Sit in au siège de l'UGTA

LA RéAPPROPRIATION DE L’UGTA PAR LES TRAVAILLEURS EN MARCHE Rassemblement aujourd’hui de l’union locale de Rouiba

Après les deux grands rassemblements organisés devant le siège de la Centrale syndicale le 17 avril et le 1er mai derniers, pour revendiquer le départ d’Abdelmadjid Sidi Saïd et la réappropriation de l’UGTA, le mouvement de contestation des travailleurs ne faiblit pas. L’union locale de Rouiba a annoncé, hier, dans un communiqué, sa décision , dans ce cadre, d’organiser aujourd’hui un rassemblement au centre-ville de cette commune à partir de 10h.

Une action qui déclenchera certainement le déclic d’autres sections de l‘UGTA à travers le pays pour se mobiliser et se réapproprier leur syndicat. Selon les initiateurs de cette action, le rassemblement sera organisé dans le cadre du programme d’actions tracé le 8 mai dernier par les travailleurs et ce pour la réappropriation de l’Union générale des travailleurs algériens. Le rassemblement aura lieu à partir de 10h jusqu’à 12h devant le siège de l’union locale UGTA Rouiba indique la même source. «Ce rassemblement a pour objectif de montrer, une nouvelle fois, le rejet par les travailleurs de la Z.I. de Rouiba-Reghaia de la politique syndical de Sidi Saïd, que les travailleurs et les syndicalistes qualifient d’ « anti-travailleurs et anti-populaire » et de réaffirmer leur adhésion à la mise en place « du comité national de réappropriation de l’UGTA par les travailleurs », seul habilité, est-il précisé « à parler au nom des adhérents à l’UGTA et de préparer le congrès extraordinaire de l’organisation avant la fin de l’année», peut-on lire dans ledit communiqué. Il convient de rappeler que lors d’une rencontre organisée le 8 mai dernier au siège de l’union locale à Rouiba, ayant regroupé des représentants de plusieurs unions de wilayas, il a été arrêté un programme d’actions à mener prochainement.Ainsi, appelant les syndicalistes et les travailleurs à maintenir et à renforcer la mobilisation jusqu’à la réalisation de l’objectif de rendre l’UGTA aux travailleurs, le collectif a appelé à l’organisation de rassemblements au niveau de chaque wilaya, le mercredi 22 mai 2019 à partir de 10h « pour dire non au congrès préfabriqué »annoncé pour le 20 juin prochain, et exiger le départ des membres du Secrétariat national avec, à leur tête, le secrétaire général Sidi Saïd ainsi que de tous ceux qui les soutiennent. Il est clair que les travaileurs et les syndicalistes sont décidés, dans le sillage du mouvement populaire pacifique pour le changement du système politique en place, à reprendre en main l’UGTA, pour que celle-ci renoue avec son rôle premier et essentiel, celui de la prise en charge de toutes les questions liées aux travailleurs et aussi au monde du travail. Et pour y parvenir, les initiateurs de cette démarche comptent, d’ici la fin de l’année, tenir le congrès national extraordinaire de l’UGTA où tous les congressistes doivent être mandatés par les travailleurs.Le même collectif a également prévu la tenue d’une action, le 12 juin à 9h, devant le siège de l’UGTA à Alger. Il sera question, selon la même source, d’un Rassemblement national des syndicalistes et des travailleurs autour des mêmes mots d’ordre, cités ci-dessus. Dans le même contexte, il a été décidé également de lancer , auprès des travailleurs ainsi qu’à travers Internet, une pétition nationale pour la collecte d’un million de signatures, outre l’installation d’un Comité national souverain de réappropriation de l’UGTA par les travailleurs (CNRUT). Celui-ci aura la charge et la compétence de procéder à la préparation du Congrès national extraordinaire de l’UGTA, prévue avant la fin de l’année.
Ania Nait Chalal