Don de sang

LA JOURNÉE MONDIALE DU DONNEUR DE SANG CÉLÉBRÉE AUJOURD’HUI : « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde »

Placée sous le slogan : « Donnez votre sang pour faire battre le cœur du monde », cette 18ème édition relance l’appel mondial de sensibilisation au besoin universel des produits sanguins, sans cesse croissant. L’Algérie à l’instar des autres pays dans le monde célèbre cette journée à travers l’organisation de manifestations selon un programme établi par l’Agence nationale du sang (ANS), en partenariat avec la représentation de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS). Durant toute la semaine, des journées de sensibilisation, des conférences de presse et diverses collectes sont prévues, à travers le territoire national, précise un communiqué de l’ANS. Sous le haut patronage du ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, ces actions seront menées, entre autres, avec les Directions de la santé et de la population à travers les structures de transfusion sanguine, la Fédération algérienne des donneurs de sang et le mouvement associatif. Toujours selon le même communiqué, plusieurs participants seront impliqués de façon étroite, dans cette initiative, à l’instar du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs à travers le prêche du vendredi 18 juin, le lancement par la Direction générale de la Sûreté nationale de la deuxième campagne nationale de collecte de sang du 14 au 16 juin au titre de l’année 2021, ainsi que d’autres partenaires. Des cérémonies honorifiques seront également organisées à travers le pays, notamment aujourd’hui au niveau du siège de l’ANS, au profit des différents partenaires et du mouvement associatif, dont la «mobilisation durant la crise sanitaire provoquée par le coronavirus (Covid-19), a permis de poursuivre les collectes, et leurs efforts consentis soulignent leur rôle crucial pour garantir un approvisionnement durable des services de soins », relève la même source. Depuis le début de la pandémie de Covid-19, et en dépit des restrictions de mobilité et d’autres difficultés, les donneurs de sang « ont continué à donner du sang et des produits sanguins au profit des patients nécessitant une transfusion », note l’ANS. C’est la mobilisation des donneurs de sang et la coordination nationale avec les services de transfusion sanguine qui ont permis « d’assurer un approvisionnement en sang sûr et suffisant ainsi que l’accès au sang pour ceux qui en ont besoin.»
Ania Nch