Examen BEM

INFRACTIONS AU CALENDRIER DES EXAMENS : 1 000 établissements scolaires sanctionnés

Le ministère de l’Éducation nationale a recensé 1000 établissements scolaires relevant des trois paliers éducatifs ayant enfreint le calendrier des examens trimestriels fixés par la tutelle.
Alors qu’un avertissement leur a été adressé avant le départ des élèves en vacances d’hiver, des établissements scolaires ont tout de même organisé les compositions du premier semestre avant la date du 28 février fixée par la tutelle. Il s’agirait selon le département de Mohamed Ouadjaout de pas moins de 1000 écoles ayant enfreint cette directive, ce qui a poussé donc le MEN à prendre des dispositions à leur encontre. En effet, les chefs des établissements contrevenants se verront adresser des blâmes, tout en risquant d’être définitivement licenciés ou privés de promotions.
Ce qui est, toutefois, incompréhensible est cette autre décision du MEN qui contraint ces mêmes écoles à réorganiser les compositions le 28 février prochain, prenant en otage ainsi les élèves qui se retrouvent à passer deux fois des compositions en l’espace d’un mois seulement. En effet, le plus judicieux est de recourir seulement à sanctionner les responsables de cette situation, sans pour autant faire subir aux élèves d’avantage de pression et de surmenage. Pour rappel, dans une note adressée, fin novembre 2020, aux chefs d’établissements des trois paliers éducatifs, le ministère de l’Éducation avait donné instruction d’unifier la date de la tenue des compositions trimestrielles afin d’assurer l’égalité des chances entre les élèves.
Les directions de l’Éducation avaient pour leur part été instruites de déployer des commissions d’enquête afin de suivre l’application concrète de cette procédure par les différents chefs d’établissements. Le département de Mohamed Ouadjaout avait également insisté dans la même note à ce que les sujets d’examens se basent sur l’évaluation des compétences. Dans le cadre de sa nouvelle stratégie concernant l’organisation des devoirs et compositions, le ministère avait appelé aussi à ce que la durée des épreuves, dispensées en trois séances par semaine, passe à une heure et demie, alors que pour les matières restantes, la durée d’examen est fixée à 60 minutes.
En ce qui concerne l’enseignement secondaire, le même département avait insisté à ce qu’un seul devoir soit organisé par jour. À noter que les examens du premier semestre se dérouleront du 28 février au 4 mars 2021.
Ania Nait Chalal