Il sera généralisé au courant de l’année scolaire 2016-2017 : le préscolaire dans toutes les écoles

L’enseignement préscolaire sera généralisé dans les écoles publiques, privées et coraniques, et dans les crèches relevant des entreprises économiques, durant l’année scolaire 2016-2017, a affirmé, lundi, la ministre de l’Éducation nationale, Nouria Benghebrit. Lors d’un point de presse en marge de la mise en place du groupe de travail intersectoriel entre son département et le ministère des Affaires religieuses et des Wakfs, chargé de l’examen des modes de prise en charge des classes du préscolaire, la première responsable du secteur de l’Éducation nationale a indiqué que le ministère a pris les mesures nécessaires pour la généralisation de l’enseignement préscolaire, à partir de septembre prochain. Benghebrit a ajouté à l’occasion que l’objectif du ministère de l’Éducation est de généraliser l’enseignement préscolaire à la rentrée scolaire 2016-2017, en collaboration avec tous les secteurs.
Le ministère, selon la responsable, vise également à permettre à tous les enfants de bénéficier des mêmes chances de réussite, aussi bien dans les établissements scolaires publics que privés, ou dans les écoles coraniques et les crèches relevant des entreprises économiques. Dans le même cadre d’idées, la ministre a fait savoir que son département a fait appel au ministère des Affaires religieuses pour répondre aux demandes des parents sur l’enseignement préscolaire dispensé par le secteur public face au déficit enregistré en matière de classes. Elle a indiqué également que son département œuvrera à assurer la disponibilité d’un manuel scolaire uniformisé, ainsi que la formation des encadreurs (enseignants dans les écoles coraniques).
Nouria Benghebrit a notamment rappelé que les secteurs concernés par la généralisation de l’enseignement préscolaire sont l’Intérieur et les Collectivités locales (les crèches) et les entreprises industrielles, comme Sonatrach. De son côté, le ministre des Affaires religieuses et des Wakfs, Mohamed Aïssa, a affirmé la pleine disposition de son secteur à travailler avec le ministère de l’Éducation nationale, à travers le groupe de travail qui vient d’être mis en place. Soulignant que les écoles coraniques dispenseront le même enseignement dispensé dans les écoles publiques et privées, Aïssa a indiqué que la spécificité de l’école coranique est d’enseigner le Saint Coran, les préceptes de l’islam, le hadith et la sunna. Les écoles coraniques remettront, a-t-il dit, une attestation permettant aux enfants de s’inscrire en première année avec les mêmes capacités scientifiques et la même référence nationale. Pour atteindre ces objectifs, le ministère a procédé à la révision du système éducatif et à l’équipement des écoles coraniques, a encore indiqué le ministre.
A. Naït Challal

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>