Covid

HAUSSE DES CONTAMINATIONS AU COVID-19 : Des prémices de la 5e vague selon les spécialistes

La courbe ascendante des cas positifs au covid-19 ainsi que la hausse des patients en réanimation, enregistrée depuis plusieurs semaines en Algérie, inquiète les spécialistes de la santé qui alertent contre l’arrivée d’une cinquième vague.
S’exprimant à ce propos, le Dr Bekkat Berkani, a expliqué que l’augmentation du nombre d’infections par le Covid-19  à l’heure actuelle était prévisible en raison du mouvement observé pendant les vacances d’été, de l’ouverture des voyages de la Omra, des salles des fêtes et de la surpopulation dans les lieux publics et les moyens de transport, et le non-respect des mesures de prévention et de lutte contre la propagation du virus. Pour Berkani, il est important de prendre les dispositions nécessaires afin d’encercler le virus, à travers notamment le retour aux mesures préventives dont le port du masque dans les endroits fermés, ainsi que le lavage fréquent des mains. Il a également insisté sur l’importance de reprendre les campagnes de vaccination rappelant que l’État a mobilisé des sommes faramineuses pour l’acquisition des vaccins en doses suffisantes qui se trouvent en ce moment dans des chambres froides et risquent d’atteindre leurs dates de péremption sans qu’elles soient utilisées. Pour sa part le docteur Mohamed Kouach a fait état d’une situation sanitaire inquiétante allant même à dire qu’il s’agit de prémices d’une cinquième vague de la pandémie en se référant au nombre de cas positifs enregistrés quotidiennement en plus de la hausse du nombre de patients admis en réanimation. Selon le même médecin, en dépit de sa rapidité de propagation le virus reste cependant moins virulent. Parmi les symptômes observés chez les cas atteints du virus, il évoque la sensation de grosse fatigue, une perte du gout et de l’odorat, ainsi qu’une forte diarrhée. En cas d’apparitions de ces symptômes, Dr Kouach recommande de se rendre très vite vers les centres de soins afin d’être rapidement pris en charge. Comme pour le Dr Brkani, Dr Kouach souligne que la vaccination reste le moyen de prévention contre les complications du Covid-19, déplorant de ce fait le recul du nombre de personnes se rendant dans les centres de vaccinations. À l’approche de la rentrée scolaire, et de la rentrée sociale, Kouach prévient par ailleurs contre une situation d’explosion des cas de contaminations notamment si la population continue d’ignorer les gestes barrière.
Ania Nch