HABITAT : Un projet de 363 000 logts bientôt lancé

Le secteur de l’Habitat était au centre d’une réunion du gouvernement, tenue mercredi dernier sous la présidence du Premier ministre, Nouredine Bedoui. Durant cette réunion, il a été procédé à l’examen d’un avant-projet de loi relatif au transport terrestre et d’un projet de décret exécutif portant création d’établissements publics  hospitaliers. C’est ce qu’indique un communiqué du Premier ministère, dans lequel il ressort que le gouvernement s’est engagé également à accélérer le processus de réalisation des programmes de logements en cours. Pour ce faire, il a été décidé de « mettre en place un groupe de travail conjoint entre les deux ministères de l’Habitat et des Finances, qui devra établir un premier rapport qui sera soumis au gouvernement, d’ici 10 jours», expliquent les services du Premier ministère.
Selon la même source, le document sera établi sous forme d’ « un tableau clair », et contiendra « les délais de réception de tous les programmes de logements à travers toutes les communes du territoire national et les structures y afférentes, tels les réseaux, les routes et les équipements publics, ainsi que l’affectation d’enveloppes financières nécessaires par étapes définies au préalable». Outre la décision de la mise en place du groupe de travail conjoint entre les deux ministères de l’Habitat et des Finances, plusieurs mesures avaient été décidées lors de la réunion du gouvernement précitée, ayant comme l’un de ses objectifs d’exécuter tous les programmes de logements décidés en leur mobilisant les ressources financières nécessaires, conformément à un cadre de travail clair qui répond aux attentes de tous les citoyens désirant posséder un logement de façon légale, à même de leur permettre d’en disposer librement et en mettant à leur disposition un marché immobilier à la hauteur de leurs aspirations.
Ainsi, dans le but de diversifier l’offre de logements, de répondre aux différents besoins de toutes les franges de la société, et de donner un nouvel élan à la dynamique du marché immobilier au niveau national en faveur des promoteurs immobiliers privés dans le cadre de la démarche du Gouvernement visant la libération des initiatives en la matière, le communiqué du Premier ministère a fait savoir qu’il a été «décidé d’associer tous les promoteurs immobiliers privés à la réalisation de différents programmes de logements publics aux côtés des opérateurs publics».
Présidant la réunion du gouvernement en question, le Premier ministre, Noureddine Bedoui, a décidé « la régularisation de tous les logements construits et la remise des actes à leurs propriétaires, dans un délai ne dépassant pas les six (6) mois», précisent les services du Premier ministère. Selon la même source, le Premier ministre a réaffirmé dans ce contexte « la détermination du Gouvernement à prendre en charge définitivement ce dossier qui concerne plusieurs habitations individuelles et agglomérations édifiées durant les années 90, ainsi que pour toutes les formules de logement public, notamment LPL, LPA, LSP, rural, AADL et LPP ainsi que les lotissements sociaux».  Par ailleurs, il y a lieu de noter que selon la déclaration faite par le ministre de l’Habitat, Kamel Beldjoud, à la même occasion, le département qu’il dirige compte lancer « prochainement les travaux de réalisation de pas moins de 363 000 logements».
Mohamed Amrouni