FLN

FLN : Le nouveau SG sera-t-il connu aujourd’hui

C’est dans une séance à huis clos que le comité central du parti du Front de libération nationale (FLN) reprendra, aujourd’hui, ses travaux, en session extraordinaire, pour tenter d’élire un nouveau secrétaire général, interrompus, rappelle-t-on, mardi dernier. Donc pour la deuxième fois en l’espace d’une semaine, la poursuite des travaux de la session de l’instance prééminente du FLN est face au défi de dégager un nouveau SG pour remplacer Bouchareb dont le peuple demande le départ de l’APN et de celui qui se proclame patron légitime, Ould Abbès notamment. Ainsi, 12 candidats sont en compétition, d’où une tâche difficile à accomplir, dans un contexte de manifestations populaires appelant au changement dans le pays. L’enjeu de l’heure pour le FLN est de s’adapter à la nouvelle donne, où il est question d’un changement radical du système, comme le peuple ne cesse de le réclamer à travers une dynamique de manifestations pacifiques, enclenchées depuis le 22 février dernier. D’ailleurs c’est en raison de ce contexte que l’ouverture des travaux de la session du comité central, mardi dernier au Centre international des conférences, s’est déroulée dans un climat de tension ayant conduit au report de l’élection d’un nouveau SG, en remplacement de Djamel Ould-Abbès. Entre autres, les organisateurs ont obtenu une autorisation de la wilaya d’Alger pour la tenue de la réunion du comité central au Centre international des conférences «Abdellatif Rahal» de 8h00 à 22h00. Le nombre des participants oscillera entre 400 et 500 participants. La session extraordinaire du comité central du parti du FLN avait décidé, lors de sa réunion mardi dernier, de reporter l’élection du nouveau secrétaire général du parti, en maintenant la session ouverte conformément aux statuts du parti qui prévoient une période allant de 15 à 30 jours pour la reprise des travaux de la session consacrée à l’élection d’un nouveau secrétaire général à la tête de cette formation politique. Les candidats en course pour succéder à Djamel Ould- Abbès au poste de SG sont au nombre douze, dont les dossiers ont été approuvés par le comité de candidature installé mardi dernier. Il s’agit d’Ahmed Kharchi, Djamel Benhaouda, Ali Seddiki, Mohamed Djellab, Saïd Bouhadja, Mustapha Mazouzi, Abdelhamid Si Affif, Saïd Bendaida, Mohamed Djemaï, Abdoul Fadhl Badji, Hocine Khaldoune et du jeune journaliste et sénateur du parti, Fouad Sebouta. Aller vers l’élection d’un nouveau secrétaire général «intègre et loyal», dans le cadre d’un processus où le dernier mot reviendra à l’urne, a été le voeu émis, la semaine dernière, par nombre de militants du comité central. Ces derniers ont aussi exigé que le prochain SG puisse répondre au profil «de véritable militant de la base qui n’est pas impliqué dans des affaires de corruption ». «Les membres du comité sont convenus de choisir souverainement un nouveau secrétaire général sans favoritisme et loin des pratiques qu’a connues le parti en de pareilles occasions», ont aussi plaidé d’autres militants.

Med Wali