EN Algérie au CTN Belmadi

Équipe nationale : Belmadi veut rajeunir son effectif

À présent que le sélectionneur national Djamel Belmadi a gagné le pari de remporter la coupe d’Afrique des nations alors que personne ne donnait cher de la peau de son équipe avant de rallier l’Egypte, il lui appartient maintenant d’injecter du sang neuf dans son effectif.

On dit souvent qu’il est plus facile d’arriver au sommet que de s’y maintenir. Belmadi en est d’ailleurs conscient, d’où sa décision de revoir beaucoup de choses, aussi bien au sein de l’organigramme de la sélection que de son groupe de joueurs lui-même.
Concernant justement le deuxième volet, il est clair que le coach national va renforcer davantage son effectif en vue des prochaines échéances. Le fait d’avoir réussi l’exploit d’accrocher une deuxième étoile sur le maillot des Verts va certainement lui faciliter la tâche de faire venir les joueurs les plus hésitants jusque-là. On fait allusion à certains franco-algériens qui n’étaient pas trop emballés, avant la CAN, de porter les couleurs nationales, gardant l’espoir d’être appelés en sélection de France.
Toujours est-il que les cadres de l’équipe nationale peuvent encore accompagner les jeunes, car la sélection a toujours besoin de joueurs avec une maturité et de l’expérience dans les compétitions internationales d’envergure. Le processus de changement va se faire en douceur. Certains postes, à l’image du gardien de but, seront les plus exposés à un changement, surtout que la hiérarchie, Mbolhi (33 ans), Doukha (33 ans), Oukidja (30) et même Zeghba (29 ans) se retrouvent pratiquement en fin de carrière.
De jeunes gardiens de but frappent à la porte de la sélection et possèdent un niveau qui leur permet d’être sélectionnables.
À ce titre, on pourrait citer le dernier rempart du CR Belouizdad, Gaya Merbah, à 24 ans, est en train de confirmer tout le bien que l’on pensait de lui ou encore Luca Zidane (21 ans), qui aurait émis le vœu de défendre les couleurs de l’Algérie.
L’équipe pourrait avoir un visage « juvénile » en présence de joueurs comme Farès, Atal, Ounas, Bennacer, et Boudaoui, auxquels on pourrait ajouter Abdellaoui, Naïdji, Chita…entre autres, des éléments pratiquement tous des U-23. Mais les responsables algériens visent aussi d’autres jeunes confirmés.
On pourrait citer Yasser Larouci (18 ans), la révélation de Liverpool lors de cette préparation d’intersaison avant qu’il ne contracte une méchante blessure, Houssam Aouar (20 ans), Maxime Lopez (21 ans), Rafik Guitane (20 ans). Les quatre joueurs n’ont pas été sollicités pour la CAN-2019, mais restent tout de même des candidats potentiels pour renforcer le groupe des Verts.
Il est clair que si ces joueurs venaient à renforcer les rangs des Verts, l’équipe nationale aura non seulement des joueurs de talent, mais la moyenne d’âge enregistrerait une baisse sensible. Une chose est sûre, l’Algérie possède un véritable vivier, aussi bien au niveau du championnat national ou dans les différents championnats à l’étranger.
Hakim S.