Santé

EPSP BARAKI : Quand le coronavirus devient un moyen pour faire fuir les patients

Les faits se sont déroulés hier à l’établissement public de santé de proximité (EPSP) de la commune de Baraki (sud-Est d’Alger), plus précisément dans le service de protection maternelle infantile (PMI). Vers 8h30, une longue file d’attente s’était déjà formée devant la salle dédiée à l’opération de vaccination des nourrissons. Et figurez-vous bien, l’infermière chargée de cette opération, refusait tout bonnement de faire son travail, notamment celui consistant à donner des rendez-vous pour les prochains vaccins. Cette dernière, tout en se trimbalant d’une salle à une autre, prétextait, devant la stupéfaction générale des parents, d’avoir les symptômes du Covid-19. Mais le plus surprenant, en tant que professionnelle de la santé, elle ne portait pas de masque, comme d’ailleurs ses collègues. En plus, aucune mesure sanitaire n’a été respectée pour éviter toute contamination. Tout portait à croire, donc, que cette professionnelle de la santé avec la complicité de ses collègues, voudrait, par ce subterfuge, faire fuir les patients et avoir moins de charge. Car s’il y avait réellement une suspicion de cas de coronavirus dans cet établissement de santé, l’on aurait procédé carrément à sa fermeture, temporaire du moins, afin de désinfecter et d’éviter la propagation du virus.
Ania N.ch.