EN : quelle charnière centrale face à l’Éthiopie ?

Si le nouveau sélectionneur national, Christian Gourcuff est assuré d’avoir hérité d’un bon groupe de joueurs ayant fait leurs preuves lors de la précédente Coupe du monde, il est contraint toutefois d’apporter quelques réglages à certains compartiments de l’équipe, en particulier, l’axe central de la défense. Un secteur qui, il faut le dire, a donné déjà des soucis à son prédécesseur, Vahid Halilhodzic, lors de la Coupe du monde brésilienne. L’on se souvient d’ailleurs que la charnière centrale, avait été, selon les spécialistes, un véritable maillon faible des Fennecs lors du rendez-vous planétaire. Il se trouve que cette situation risque de perdurer encore.
Les prémices sont là d’ailleurs alors que les Verts s’apprêtent à entrer de plain-pied dans les éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations. En effet, Gourcuff, qui a reconduit les mêmes défenseurs axiaux ayant pris part au Mondial, serait très inquiet à propos de la forme de pas moins de trois d’entre eux.Il s’agit de Madjid Bougherra, Rafik Halliche et Lyacine Cadamuro. Le premier n’a pas encore repris la compétition avec sa nouvelle formation émiratie d’El Foudjaira, le deuxième est l’auteur d’un début de saison catastrophique avec sa nouvelle équipe lui aussi de Qatar SC, alors que le troisième est toujours marginalisé au sein de son club espagnol, la Real Sociedad. Seul donc Essaïd Belkalem, semble être dans les normes, en sortant des prestations somme toute honorables avec son nouveau team turc Trabzonspor sous la houlette de l’ex-sélectionneur d’Algérie, Vahid Halilhodzic.
Tout cela, devrait pousser le nouvel entraîneur national de faire reculer d’un cran Carl Medjani, reconverti en sentinelle au milieu de terrain sous l’ère du Bosnien, pour l’associer à son coéquipier en club, Essaïd Belkalem. C’est que Medjani enchaîne les matchs avec son équipe turque, Trabzonspor, qu’il a rejoint cet été. Sa forme compétitive lui permet de rendre d’énormes services à l’équipe nationale au niveau de la charnière centrale de la défense, du moment que le milieu de terrain, lui, est bien garni.Toujours est-il que Gourcuff devrait attendre de voir à l’œuvre ses capés lors des premières séances d’entraînement avant de s’envoler pour Addis-Abeba avant de trancher sur ses onze guerriers appelés à donner la réplique aux Ethiopiens le 6 courant.
Hakim S.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.Les champs obligatoires sont marqués par *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>